-->
Création Entreprise.fr
Connexion
Email :
Passe :

Grippe A : 42% des chefs d’entreprises ne s'estiment pas prêts

Grippe A : 42% des chefs d’entreprises ne s'estiment pas prêts

Une enquête Ifop révèle que 42% des dirigeants de TPE et PME estiment leur entreprise « mal préparée » à la menace de la grippe A. 65% des chefs d’entreprise redoutent avant tout l’absentéisme. Pour lutter contre l’épidémie, c’est la sensibilisation aux règles d’hygiène qui est principalement retenue, pas le télétravail, ni la fermeture exceptionnelle.

Alors que le ministère de la santé vient d’indiquer dans son bulletin épidémiologique un franchissement du seuil épidémique de la grippe A, l’Ifop (institut français d’opinion publique) a publié une étude intitulée “les dirigeants de TPE-PME et les effets de la grippe A”.

Premier enseignement : un chef d’entreprise sur deux (51%) est inquiet des effets que la grippe A pourrait avoir sur l’économie française. Quand il s’agit de l’activité de leur propre entreprise, le taux de dirigeants exprimant des inquiétudes est légèrement inférieur : 45%.
Les secteurs affichant la plus grande appréhension sont ceux qui nécessitent une quantité de main d’œuvre importante (56% pour le BTP par exemple) ou qui supposent un contact avec la clientèle (55% dans le commerce).
Les chefs d’entreprises de province semblent plus inquiets de l’impact que la grippe A pourrait avoir sur leur activité ou sur leur organisation du travail, que les dirigeants d’Ile-de-France : 46 à 47% contre 36 à 37% pour les franciliens.

Environ 42% des dirigeants estiment que leur entreprise est « mal préparée » pour faire face à une aggravation de l’épidémie de grippe A (elle nous ai prédite par les experts). A côté des DRH interrogés, ils passeraient presque pour des optimistes puisque la proportion de ces derniers qui considère que leur entreprise n’est pas bien préparée est de 58% !

Liens :

1 commentaire :

Le 07/10/09 à 09h47 Commentaire n°1 Jeff

Pour un chef d'entreprise, la situation peut effectivement paraitre alarmante puisqu'il a un contrôle très limité sur ses employés à l'extérieur du bureau. Il peut exiger le port d'un masque respiratoire pour prévenir l'épidémie sur les lieux de travail ou encore retirer du travail, quelqu'un qui présente des symptômes, de manière préventive afin qu'il ne contamine pas les autres.

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Navigation

Services

Suivez nous sur Twitter

Newsletter Gratuite

Newsletter Gratuite

libbre.fr

© 2005-2016 Tous droits réservés | Ajoutez à vos favoris

Ce site vous est proposé par la société Libbre ®, éditrice de portails d'information et de mise en relation destinés aux entrepreneurs.