-->
Création Entreprise.fr
Connexion
Email :
Passe :

Pacte de Responsabilité : Valls menace de conditionner les aides

Pacte de Responsabilité : Valls menace de conditionner les aides

Bluff ou véritable mise en demeure ? le premier ministre a menacé la patronat de réorienter certains des allégements fiscaux prévus par le pacte de Responsabilité vers les entreprises qui font des efforts pour créer de l’emploi.

A ce jour, seule une quinzaine de branches professionnelles sur cinquante  se sont engagées sur des « contreparties » visant à créer des emplois et investir en échange des baisses de charges patronales qui ont été consenties aux entreprises dans le cadre du Pacte de Responsabilité. « Ce n’est pas satisfaisant » a déploré le premier ministre Manuel Valls, soulignant que « les engagements n’avaient pas été respectés ». Constat qui le conduisait à envisager l’hypothèse d’une réorientation du Pacte en faveur des seules entreprises qui font des efforts pour créer de l’emploi.

Cette sortie de Manuel Valls a beau s’inscrire dans la logique du va-tout engagé par François Hollande pour enfin faire baisser la chômage dans la dernière ligne droite de son mandat, elle n’a que très peu inquiété le patronat, conscient des obstacles juridiques auxquels le gouvernement serait confronté s’il devait faire marche arrière, au moins partiellement. «Nous avons joué le jeu, nous le jouons et nous le jouerons» a répliqué Pierre Gattaz, au nom du Medef, rappelant au passage que les 41 milliards d’euros de baisses de cotisations ne suffisent pas à mettre les entreprises françaises au même niveau que leurs homologues allemandes qui bénéficient, en matière de coût du travail, d’une avance de compétitivité de « 141 milliards ». Et Pierre Gattaz de plaider en faveur d’un retour de la TVA sociale qui permettrait d’engager « une nouvelle baisse de charges sociales sur tous les salaires ».

Rappelons que  l'essentiel des allégements sont déjà rentrés en vigueur au 1er janvier 2015 sur les bas salaires ou sont sur le point de l'être, au 1er avril, pour l'éventail des salaires jusqu'à 3,5 smic.

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Navigation

Services

Suivez nous sur Twitter

Newsletter Gratuite

Newsletter Gratuite

libbre.fr

© 2005-2017 Tous droits réservés | Ajoutez à vos favoris

Ce site vous est proposé par la société Libbre ®, éditrice de portails d'information et de mise en relation destinés aux entrepreneurs.