-->
Création Entreprise.fr
Connexion
Email :
Passe :

Une solution pour les entreprises en difficulté

Une solution pour les entreprises en difficulté

Confiée à René Ricol (Président d'honneur du Conseil supérieur de l'Ordre des experts comptables ainsi que de la Compagnie des Commissaires aux comptes) et placée auprès de Christine Lagarde, la mission de médiation du crédit est destinée à résoudre les problèmes de trésorerie et de financement des entreprises.

Opérationnelle depuis le 14 novembre 2008, la médiation du crédit est un dispositif qui concerne les entreprises en difficulté financière qui ne trouvent pas de solution auprès de leur banque ou d’Oséo (l’Organisme de Soutien de l’innovation et de la croissance des PME). Objectif : ne laisser aucune entreprise dans l’impasse et trouver des solutions concrètes de financement. D’une certaine manière le dispositif permet également  de s’assurer que les banques respectent bien les engagements pris en contrepartie des mesures de soutien dont elles profitent depuis octobre dernier.

La médiation, conduite localement par des médiateurs départementaux, qui ne sont autres que les directeurs de la banque de France, se déroule en 5 étapes. Le chef d’entreprise doit dans un premier temps monter un dossier de médiation (formulaire à remplir en ligne, à télécharger, à demander en préfecture, en chambre de commerce ou des métiers). La seconde étape consiste en une saisie du médiateur, elle s’effectue par courrier, e-mail ou validation en ligne du formulaire. La ou les banques du chef d’entreprise qui a lancé la procédure ont ensuite un délai de 5 jours  pour formuler de nouvelles propositions ou motiver sa position (10 jours si les établissements bancaires se mettent en relation avec Oséo pour une solution conjointe). En cas d’échec de la médiation à ce stade, le médiateur intervient directement auprès des banques dans une quatrième étape. Il communique au chef d’entreprise un interlocuteur permanent qui le tient au courant des évolutions de son dossier. En cas de difficulté particulière à faire évoluer la situation, le médiateur départemental peut solliciter l’intervention du médiateur national. Si les nouvelles solutions envisagées ne conviennent toujours pas à l’entrepreneur, ce dernier peut demander en dernier recours une révision de son dossier.

 

1 commentaire :

Le 06/08/09 à 09h05 Commentaire n°1 fred

bonjours je viens de créer une eurl, ayant droit a l' accre suite a des années de galaire chomeur, rmist, sdf encore actuellement , je viens d'apprendre que mon droit a l'accre arrive à échéance car elle courait depuit mon extrais kbiss sans activité , alors que je commence juste mon activite , je me retrouve actuellement avec une sommes basée sur un forfait de 900e a réglé pour le 05.08.09 j'ai plus que le suicide, comme recour, l'aide et un droit mes pas un acquis

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Navigation

Services

Suivez nous sur Twitter

Newsletter Gratuite

Newsletter Gratuite

libbre.fr

© 2005-2016 Tous droits réservés | Ajoutez à vos favoris

Ce site vous est proposé par la société Libbre ®, éditrice de portails d'information et de mise en relation destinés aux entrepreneurs.