Qu’est-ce qu’une coopérative ? Tout d’abord, une coopérative est une entreprise fondée sur la solidarité et le souci de l’intérêt général. La raison d’être de la coopérative n’est pas la recherche de profit mais la satisfaction des besoins des consommateurs. Enfin, la dernière caractéristique d’un groupement coopératif est le fait que les associés contribuent volontairement, et à part égale en droits et en obligations. Le fonctionnement est donc parfaitement démocratique. Les coopératives funéraires fonctionnent exactement sur ce principe : elles se veulent démocratiques, solidaires et éthiques, et proposent des prestations funéraires justes pour ne pas profiter d’un décès comme d’une source de bénéfice. Le système de « sociétaires » permet de s’engager dans la vie de la coopérative et également de bénéficier d’un tarif préférentiel sur ses propres funérailles. Grâce à ce système, les frais peuvent être jusqu’à 3 fois moins coûteux qu’auprès d’une agence de pompes funèbres traditionnelle. Origine des coopératives funéraires Ce modèle est originaire du Canada, et la Fédération des Coopératives Funéraires du Québec compte aujourd’hui 35 coopératives (25 au Québec et 10 dans le reste du Canada). Ces coopératives émergent en France depuis 2016 avec la création de la Coopérative de pompes funèbres de Nantes qui compte aujourd’hui plus de 500 sociétaires. Depuis, la Coopérative de Rennes a été créée et les souscriptions sont de plus en plus nombreuses en ligne. Une autre a également ouvert à Bordeaux et plusieurs projets sont en train d’être lancés à Angers, Strasbourg, Dijon… Ces nouvelles entreprises communiquent sur des valeurs différentes : la solidarité, l’éthique, le prix juste mais aussi l’écologie, et proposent un accompagnement plus personnalisé. Elles se concentrent sur l’humain et privilégient l’écoute de chacun et le respect des volontés de la personne décédée. Pourquoi cette nouvelle offre intéresse de plus en plus ? Les réponses à cette question peuvent être nombreuses. Tout d’abord, préparer ses obsèques soi-même permet à la fois de prendre des décisions en fonction de ses préférences personnelles, et également de soulager son entourage de l’organisation des funérailles pour les laisser vivre leur deuil plus sereinement. L’intérêt financier est également non négligeable lorsque l’on souscrit à une coopérative funéraire. À Nantes par exemple, la coopérative propose : « une prestation de service à partir de 990 euros couvrant 80 % des charges », alors que le coût moyen des obsèques en France est environ de 3 350 €. Enfin, elles proposent parfois des offres différentes des pompes funèbres traditionnelles : personnalisation des cercueils en bois ou en carton, des démarches dématérialisées en ligne, des tombes végétalisées… Avoir la possibilité de personnaliser autant ses propres funérailles est un véritable atout pour les coopératives funéraires. Pour aller plus loin, d’autres principes collaboratifs appliqués au secteur du funéraire ont été développés ces dernières années. Une plateforme de mémorial en ligne propose par exemple à l’entourage du défunt de co-concevoir des mini-sites de souvenirs pour garder en mémoire les meilleurs moments partagés ensemble. Nous avons également la possibilité, via d’autres plateforme collaboratives telles que Mémory Forever, d’entretenir

[...]

Wanao rassemble tous les marchés publics et offre l’outil de gestion des appels d’offres le plus pointu du marché. La boite a 20 années d’expérience et est forte d’autant d’années de recherche. Cela lui a permis de développer des services puissants et de qualité, tout en prenant compte les caractéristiques de chaque marché. La détection sur tous les marchés publics Pour dénicher les marchés publics, il faut consulter des plateformes d’appels d’offres, notamment pour un appel d’offre restauration collective. Après un certain plafond de procédure, ces annonces sont publiées sur des supports officiels. Ainsi, Wanao fait une veille des l’ensemble des appels d’offres publics, quelle que soit l’origine de la publication. Cela vous donne accès à toutes les annonces qui concernent votre marché, qu’il s’agisse de fournitures, de services ou de travaux. Afin d’assurer une restitution entière des annonces les plus intéressantes pour vos ventes, nos experts effectuent un audit personnalisé de votre activité et de votre système commercial. Cette analyse définit les règles et les paramètres du filtre qui vous donnera des annonces pertinentes, sans pollution ni doublon. La centralisation La réponse aux appels d’offres demande beaucoup d’actions de la part du postulant. Ces dernières sont généralement très chronophages : la rédaction de la partie administrative de la réponse, le suivi de l’appel d’offres, l’envoi de l’annonce, la recherche, la lecture, la sélection et la récupération. En partant de ces analyses, Wanao a créé un logiciel de gestion des appels d’offres sur une idée simplissime : améliorer et rationaliser les démarches des opérateurs. Cet outil rassemble et standardise tous les appels d’offres provenant de votre veille sur une interface web accessible de n’importe où. Vous y retrouvez tous les marchés publics ayant traversé la France, quelle que soit l’origine de la publication. Il offre énormément d’options avancées permettant d’économiser du temps sur l’ensemble de votre journée. Son interface est totalement personnalisable et s’adapte à votre quotidien. Vous pouvez donc adapter leur outil à votre secteur de marché. La réponse dématérialisée La réponse représente une étape importante pour toute personne observant les marchés publics. L’erreur est quasi interdite, au risque d’anéantir le travail de toute une équipe afin de monter un dossier de réponse. Dans ce cadre, Sendao vous permet de mettre votre dossier de réponses en quelques clics sans vous diriger sur les plateformes d’acheteurs. Wanao Web vous propose une solution tout en un, rassemblant la détection et la gestion de vos appels d’offres jusqu’à la construction et le dépôt numérique de vos dossiers. Cet outil est utilisé par de grands groupes dans tous les marchés et secteurs d’activités, dont Suez, Engie, Vinci, 3M et Groupama.

[...]

Vous méfiez-vous de la sécurité de vos données personnelles ainsi que de celles de votre entreprise ? Certes, surveiller constamment tous les coins de votre entreprise ainsi que toutes personnes qui y font un va-et-vient reste compliqué et quasi impossible. Les malfaiteurs savent bien détourner l’attention afin qu’ils puissent y entrer. Pour protéger vos objets et documents de valeur, des solutions efficaces s’offrent à vous. Découvrez les gammes de produits antivols, parfaites pour mettre vos documents professionnels à l’abri des vols et de la falsification. Quelles solutions pour sécuriser vos appareils mobiles ? Afin d’éviter que les cambrioleurs piratent votre système ou que d’autres incidents surgissent, SBE direct vous offre la meilleure des solutions. Il vous garantit une sécurité antivol et une sécurité numérique optimale. Avec toute son équipe, vous n’avez plus à vous soucier de la sécurité des documents se trouvant dans vos appareils mobiles. Il optimise la sécurité de vos données à partir des solutions antivols, n’hésitez pas à opter pour ces produits ci-dessous qui sont à la fois faciles à utiliser, efficaces et économiques. Pour plus d’informations, vous pouvez aller sur https://sbedirect.com/fr : Étiquettes performantes Câbles antivols pour smartphones, PC Encoches de sécurité Les produits spécifiques de notre entreprise Ce qui constitue le cœur de notre production est principalement les étiquettes de sécurité à l’instar des: Étiquettes destructibles Étiquettes VOID Étiquettes hologrammes Étiquettes antivol Ces produits ne vous décevront pas, étant donné qu’ils garantissent une sécurité optimale. De plus, il est possible de les adapter à votre préférence en les personnalisant. De ce fait, l’identification de vos biens serait plus simple. Quelles solutions pour éviter les vols des objets de valeur ? Les documents professionnels disposent d’une valeur inestimable. De ce fait, il est nécessaire de sécuriser ces objets de valeur afin que toutes tentatives d’effraction soient en vain. C’est pourquoi SBE vous offre des coffres-forts et des armoires où vous pouvez ranger les documents confidentiels et les objets chers. Des produits de marque allemande qui sont disponibles en plusieurs contenances. Ils présentent une grande résistance à toutes tentatives de cambriolage, de vol et à tout risque d’incendie. Ils existent également en trois différentes tailles, vous n’avez qu’à choisir ce qui peut contenir vos documents et objets précieux. Bien évidemment, la serrure est très résistante et disponible en trois types en fonction du niveau de sécurité dont vous désirez : Serrure à clé unique Serrure biométrique Serrure électronique Si vous souhaites sécuriser au maximum votre armoire, on vous recommande la serrure électronique, à la fois performante et tendances. Comment optimiser la sécurité de vos locaux ? Pour sécuriser vos locaux, SBE vous offre des scellés de sécurités résistantes de haute qualité. SBE en dispose de différentes gammes comme : Scellés adhésifs Scellés en plastique Les plombes à sceller Les cadenas Tous ces dispositifs peuvent parfaitement résister à toutes tentatives de vol et d’effraction. En plus, ils sont faciles à utiliser et très performants. Les cadenas Très efficaces, les cadenas ne permettent pas l’accès facile aux documents se

[...]

En tant que professionnel du bâtiment, vous êtes souvent amené à naviguer de chantier en chantier. Pour obtenir des résultats performants, vous devrez faire preuve d’efficacité et être le plus productif possible, ce qui requiert une grande concentration sur votre cœur de métier. À cet effet, un logiciel de devis BTP vous sera d’une grande utilité pour vos missions au quotidien. Ce logiciel vous simplifie les démarches administratives et vous procure de nombreux avantages. Cependant, il est souvent difficile de faire son choix vu les nombreuses solutions. Comment faire pour choisir le meilleur logiciel de devis BTP gratuit ? Faites l’état de vos besoins avant de rechercher un logiciel de devis BTP Pour choisir le meilleur logiciel devis BTP gratuit, vous devez avant tout définir vos besoins. C’est grâce à cela que vous pourrez trouver la solution la plus conforme à votre situation et à vos attentes. Les besoins varient d’une entreprise à une autre, suivant plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de la taille de l’entreprise, du budget, du nombre d’utilisateurs, des fonctionnalités dont vous avez besoin… Nous vous conseillons de bien évaluer vos attentes afin de savoir quel logiciel de devis et factures gratuit choisir pour votre entreprise de BTP. Le choix du logiciel de devis BTP : vérifiez l’ergonomie et la prise en main L’ergonomie et la prise en main sont des points essentiels que vous devez aussi prendre en compte au moment de faire votre choix. On sait que les logiciels de devis et factures BTP gratuits sont nombreux, mais offrent-ils le même niveau d’ergonomie ? La complexité d’utilisation constitue souvent un frein à l’utilisation d’un logiciel de bâtiment. Elle entraîne une énorme perte de temps pouvant impacter sur la productivité. Une bonne prise en main est donc essentielle pour vous assurer de bonnes conditions de travail. Le logiciel de facturation BTP doit être intuitif et clair avec une navigation fluide. Vous devez être à l’aise quand vous l’utilisez et retrouver facilement les rubriques dont vous avez besoin. Afin d’avoir une idée de l’utilisation, profitez des démos d’utilisation proposées par les éditeurs. N’oubliez pas de recueillir l’avis des futurs utilisateurs, c’est-à-dire vos collaborateurs. Cela vous permettra d’obtenir un outil intuitif pour tous. Renseignez-vous sur les fonctionnalités proposées par le logiciel Le secteur du bâtiment comporte de nombreuses spécificités qu’il convient prendre en compte. Il est donc évident qu’une entreprise BTP n’a pas les mêmes besoins en termes de facturation qu’une boutique de mode en ligne. Par conséquent, il est impératif de choisir un logiciel de facturation entièrement adapté à votre métier. Un bon logiciel devis facture bâtiment doit disposer de certaines fonctionnalités classiques et indispensables. Ce sont des fonctions telles que : la création et l’édition de devis et factures, la conversion de devis en facture, la gestion des taux de TVA, la gestion des acomptes, la personnalisation des devis et des factures (logo, couleurs de l’entreprise…), l’export comptable vers un logiciel dédié, l’accès à un tableau de bord avec des données relatives à votre chiffre d’affaires,

[...]

Quelle que soit la forme sociétaire choisie (hors SA), la loi n’impose pas de seuil. Comme lors d’une création d’entreprise traditionnelle, la constitution d’une holding destinée à prendre des participations au capital de plusieurs filiales implique de choisir un statut juridique : ce type de structure évolue très majoritairement sous une forme sociétaire à responsabilité limitée (SARL), par action simplifiée (SAS), voire une structure à objet civil et non commercial. Toute société, quelle qu’elle soit, doit réunir un capital social, constitué d’apports financiers ou en nature injectés dans l’affaires par chacun des associés. C’est la Loi. Pas de montant minimum à la création d’une holding Il y a une dizaine d’années, une série de réformes ont toutefois largement desserré les contraintes de cette obligation. De fait, les textes n’imposent plus de montant minimal, hors société anonyme (SA) et sociétés en commandite par action, toujours soumises à un seuil de 37 000 euros. Pour les SARL (Société à responsabilité), les sociétés en nom collectif (SNC) et les EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), l’apport d’un euro symbolique suffit pour « créer » un capital social. Idem pour les SAS (sociétés par actions simplifiées) et les SASU (Sociétés par actions simplifiées Unipersonnelles). En pratique, très rares sont les dirigeant d’une société notamment lorsque celle-ci revêt la fonction d’une holding, à ne pas injecter d’argent dans leur structure. Si ces fonds ne reflètent pas la valeur de l’entreprise, ils en représentent l’assise financière. Son niveau intéresse souvent les banques en quête d’une garantie solide avant d’octroyer un prêt professionnel. Autre précision importante : La législation qui encadre le capital social est très souple également sur le montant des sommes à apporter dès l’installation de la société : seuls 20% des montants souscrits (ou promesses d’apports) sont exigibles lors de la constitution d’une SARL, la moitié si la structure concernée est une SAS ou d’une SASU (dans tous les cas, le solde de 80% et 50% doit être versé dans les cinq ans). Holding : quels avantages fiscaux ? Une règle à laquelle les sociétés civiles (SCI par exemple dans le secteur immobilier) ne sont même pas soumises : aucune somme minimal n’est à respecter lors de l’immatriculation de la structure et, de fait, les textes ne fixent pas de délai légal pour la libération des apports en numéraire. Rappelons que la création d’un holding participe d’un montage juridique particulier qui donne notamment accès des régimes fiscaux plus avantageux, via l’option « mère-fille » par exemple : en vertu de ce système, la holding (société-mère) bénéficie –sous certaines conditions – d’exonérations d’impôt sur les dividendes perçus auprès de ses filiales.

[...]

Certaines informations, accessibles au public, permettent de vérifier que le vendeur d’un produit ou un prestataire de services exerce bien sous le statut de la micro-entreprise, comme il le prétend. Comment être tout à fait certain que l’artisan auquel un particulier à fait appel pour repeindre la façade de sa maison est vrai professionnel qui travaille sous un régime d’entreprise juridiquement reconnu par la Loi, et est en règle avec l’Urssaf ? Pas d’espèces au-delà de 3000 euros La fraude, les arnaques, la contrefaçon, la travail au noir et même parfois les usurpations d’identité, sont des pratiques qui ne sont pas inexistantes dans certains secteurs d’activité. La conscience de ce risque suscite d’autant plus la méfiance de certains publics que le statut d’auto-entrepreneur, caractérisé par des formalités très assouplies (notamment en matière de déclaration de chiffres d’affaires, à réaliser uniquement chaque trimestre) a parfois donné lieu par le passé à quelques abus et dissimulations visant à passer outre le paiement des cotisations sociales et des obligations fiscales (ces cas sont évidemment ultra-minoritaires, mais ils ne sont pas à négliger). Il y a des comportements, des signes, des demandes surprenantes qui peuvent donner l’alerte : un auto-entrepreneur qui, par exemple, exige de son client un paiement en liquide au-delà de 3 000 euros a, sans doute, quelque chose à se reprocher. Trouver le numéro Siret En cas de doute, quelques vérifications simples sont à opérer :Il suffit de rechercher le numéro Siret de l’entreprise et ainsi de s’assurer que ce matricule a bien été attribuée à la personne qui a réalisé le service demandé (et facturé). Le Siret est un acronyme qui signifie « Système Informatique pour le Répertoire des Entreprises sur le Territoire ». Tout travailleur indépendant, même s’il exerce sous le régime simplifié, doit en avoir un, s’il est conformité avec la Loi. Ce numéro, qui lui est délivré par l’Insee, constitue la preuve formelle de l’existence juridique et fiscale de son entreprise. Il est composé de 14 chiffres au total : les neuf premiers correspondent au numéro Siren (unique, il sert d’identification), et les cinq autres constituent le Code Nic (ou numéro interne de classement destiné à localiser géographiquement l’enseigne). Où le trouver ? Ce Siret doit obligatoirement apparaître sur les factures remises au client. En cas d’absence, il peut y avoir suspicion de fraude. Mais il peut s’agir aussi d’une simple omission. Dans cette situation, il est très recommandé de demander au prestataire de rééditer un document en bonne et due forme.Le Siret figure également sur l’extrait K d’une auto-entreprise inscrite au registre du Commerce et d’Industrie, sur les devis et les appels à cotisations de l’Urssaf. Un particulier qui ne dispose pas de ces papiers, ou n’a pas les moyens de se les procurer, peut aisément contrôler le numéro sur internet, sur une plateforme officielle comme infogreffe.fr, ou encore societe.com. Il suffit alors de saisir le nom du dirigeant ou celui de son entreprise dans la barre de recherche prévue à cet effet.

[...]