La création d’un site internet est devenue une étape incontournable pour les entreprises qui souhaitent présenter leurs activités et leurs expertises. C’est en même temps un bon moyen pour améliorer sa visibilité sur Internet et se démarquer de la concurrence. Cependant, comment s’y prendre pour créer un site internet professionnel ? Pour répondre à cette question, il faut savoir que la création d’un site web est un véritable métier qui nécessite du temps ainsi que des compétences techniques. Même si vous partez de zéro et que vous n’avez aucune connaissance dans le domaine, vous avez la possibilité de concevoir un site professionnel efficace à condition de respecter certaines étapes. Définir les besoins du site internet professionnel et des visiteurs Avant de passer à la création de votre site professionnel, vous devrez mettre en évidence vos besoins et définir les actions à mettre en place pour arriver à vos fins : déterminer pourquoi vous créez le site ; définir quelle sera l’utilité du site pour développer votre activité ; déterminer le client cible et ce qu’il recherche sur le site ; définir l’objectif numéro 1 que vous voulez atteindre à travers le site. En tant que professionnel indépendant ou dirigeant d’entreprise, le dernier point se révèle particulièrement important. La raison est qu’il présentera votre activité aux visiteurs afin de les renseigner sur l’intérêt de vous contacter, de prendre un rendez-vous ou encore de demander un devis. En vous mettant à la place du client, vous aurez une idée sur ce dont il aura besoin en arrivant sur votre site tel que : les informations sur vos services, vos horaires d’ouverture, vos coordonnées (adresse, e-mail, numéro de téléphone…), etc. Trouver la solution adaptée pour créer son site web professionnel Après avoir défini vos besoins et vos objectifs, il est temps de trouver la solution la plus adaptée pour créer votre site professionnel et vous disposez de plusieurs options : faire appel à un développeur web indépendant (freelance) ; contacter une agence web traditionnelle, dont les services sont destinés à des entreprises avec des besoins très spécifiques ; confier votre projet à un prestataire offshore comme une agence spécialisée dans la création de sites web à Madagascar; créer votre site internet vous-même avec l’aide d’un logiciel de création de sites web (CMS). Chaque solution présente des avantages et des inconvénients. Assurez-vous de bien les étudier pour choisir l’option qui conviendra le mieux à vos besoins. Si vous créez un site internet par vous-même, il est préférable de choisir un outil CMS facile à prendre en main, simple et intuitif. Un CMS qui vous permettra de faire des modifications de façon illimitée, en toute autonomie ou avec l’aide d’un conseiller dédié. Si vous faites appel aux services d’un prestataire : assurez-vous que le service proposé répond bien à tous vos besoins établis en amont et qu’il n’y ait pas de frais cachés ; vérifiez que l’agence ou le prestataire gère bien la sécurité et les mises à jour de votre site professionnel ; vérifiez

[...]

Depuis 2020, la plupart des gens ont dû changer et adapter leur quotidien pour vivre normalement et faire face à la pandémie. Tous les secteurs d’activités professionnelles ont également dû prendre des mesures pour faire avancer leurs activités malgré le Covid-19. Le domaine médical est l’un des premiers concernés. Il a dû trouver des solutions pour avoir la possibilité de prendre en charge les patients. La télémédecine a été mise en place via un décret publié en mars 2020 comme quoi il est primordial d’assouplir les conditions de réalisation de la télémédecine. La télémédecine : les fondements Comme son nom l’indique, la télémédecine est une pratique médicale qui se fait à distance via des technologies innovantes. L’objectif de la mise en place de cette pratique est surtout d’effectuer le suivi des maladies chroniques, l’amélioration de l’accès aux soins surtout pour ceux qui vivent dans des zones isolées et la bonne organisation des soins. En cette période de la pandémie, la télémédecine est surtout indispensable pour libérer les urgences de patients arrivant en masse et éviter les éventuelles contaminations dans les cabinets médicaux et les salles d’attente. La télémédecine peut inclure plusieurs éléments : La téléconsultation : Cette pratique est populaire et permet aux professionnels médicaux de donner une consultation à distance aux patients. Elle permet d’éviter en même temps la contamination du personnel de santé. En général, la téléconsultation se déroule via des logiciels performants sous la forme d’une plate-forme de consultation en ligne. Les services d’un télésecrétariat médical facilitent également les choses pour permettre aux patients d’avoir un rendez-vous auprès d’un médecin ou d’un spécialiste pour une consultation. De nombreux dispositifs médicaux et outils sont à la disposition des patients pour avoir les meilleurs soins. La téléassistance : Il s’agit d’un service permettant aux médecins et à tous les professionnels médicaux d’être assistés par d’autres professionnels de santé durant une intervention médicale en particulier. La télésurveillance : Elle vise surtout à faciliter le suivi régulier des données des patients sensibles comme les seniors ou encore ceux qui souffrent de maladies chroniques. L’intervention est surtout facilitée par l’usage des IoMT ou Internet des objets médicaux. La télé-expertise : Il s’agit d’une solution accessible pour le personnel de santé, qui permet de contacter à distance un confrère plus expérimenté pour une aide, un diagnostic ou un avis sur un cas particulier. Les informations et les données nécessaires sont transmises via une plate-forme de partage sécurisée. Les services inclus dans la télémédecine et ses avantages Généralement, la télémédecine permet aux patients de bénéficier de nombreux suivis et soins. On retrouve notamment la médecine de première ligne incluant notamment les soins pour les vertiges, les saignements, les blessures et les brûlures, la rhume et la grippe, les infections, la fièvre, les réactions allergiques, les irritations. Elle intervient également dans le domaine de la santé sexuelle et la contraception. Pour les enfants, le service de pédiatrie peut aussi être pris en charge en télémédecine. Les interventions peuvent avoir lieu en cas d’infections, de fièvre,

[...]

La modélisation 3D est l’une des étapes incontournables de l’impression 3D. Elle permet de peaufiner les détails d’un objet à imprimer avant de lancer la création en 3D. Ce qui garantira la reproduction en bon et due forme et fidèle à la réalité de celui-ci. Contrairement aux idées reçues, ce n’est plus une étape qui est réservée aux professionnels. Avec les logiciels modernes et simples d’utilisation, même un particulier et un amateur en matière d’impression et de numérisation 3D pourraient le faire. En quoi consiste la modélisation 3D ? Pour l’expliquer simplement, la modélisation 3D est le fait de créer un objet en 3 dimensions sur une interface numérique. Ce peut être de créer de toute pièce la chose en question ou de modifier les détails du résultat d’un scanner 3D. Dans les deux cas, tout se passe sur ordinateur et via un programme spécifique de numérisation comme rhinoceros 3d. Il s’agit d’une étape incontournable de l’infographie 3D. On parle de personnalisation numérique d’un objet : l’ajout, la modification ou la suppression de certains détails, le fait de redimensionner toute ou partie de l’objet à l’échelle, etc. S’il y a quelques années, la modélisation 3D s’adressait uniquement aux professionnels de l’impression en 3 dimensions, ce n’est plus le cas de nos jours. En effet, même les simples particuliers peuvent actuellement se lancer dans un projet de ce genre. C’est grâce à la simplicité d’utilisation des nouveaux logiciels de numérisation. De quoi vous permettre de vous amuser et de faire parler votre créativité. L’importance d’une bonne modélisation 3D Vous devez comprendre l’importance d’une modélisation 3D. Cela vous permettra aussi de comprendre les avantages d’un logiciel comme rhinoceros 3d. La phase de numérisation est le gage de la réussite et de la qualité de votre impression 3D. Un simple scan ne suffit pas. Si vous souhaitez personnaliser votre objet, en peaufiner les détails, vous aurez besoin d’un logiciel de modélisation pour cela. Vous pouvez alors retoucher numériquement les caractéristiques de votre objet à imprimer. Cela vous coutera moins cher et prendra moins de temps de réaliser des travaux numériques sur vos objets que de les imprimer avant de les retoucher manuellement. Sans compter que c’est plus esthétique. Pour dire simplement, la modélisation 3D consiste à créer les plans d’impressions d’un objet en 3D. Ce qui vous aidera à connaitre les moindres détails de celui-ci et vous permettra de mieux vous projeter. Par ailleurs, ce n’est que via un logiciel de modélisation 3D que vous allez pouvoir lancer l’impression. Inutile de vous dire que vous pouvez synchroniser rhinoceros 3d avec n’importe quel appareil de création en 3 dimensions. C’est un programme pratique, de qualité et simple à utiliser. Il est à noter que bien faire la numérisation de votre article est le gage de la réussite de votre impression par la suite. C’est en effet sur les détails de la modélisation que l’imprimante 3D va travailler. Rhinoceros 3d : un logiciel facile à prendre en main pour vous aider dans la numérisation de

[...]

Aujourd’hui, on utilise beaucoup l’appellation « Freelance », mais peu connaissent vraiment le sens de ce terme. De sa définition la plus facile, être en « freelance » signifie tout simplement travailler à son propre compte. On peut également employer le mot « indépendant » comme synonyme. Si la plupart pensent que ce statut n’engage pas beaucoup de responsabilités, cette affirmation reste fausse. En France, en tant que freelance, vous avez des obligations fiscales et le devoir de vous enregistrer comme travailleur. Dans les lignes qui suivent, nous vous éclairons sur les différentes démarches administratives à effectuer. Qui peut travailler en freelance ? Travailler de chez soi et devenir maître de son temps constitue une proposition des plus alléchantes. Cela dit, se lancer dans une auto-entreprise n’est pas sans risques et surtout, il faut avoir les compétences requises. En tant que « freelance », vous devez détenir un certain niveau de connaissances. Certains contrats vous demanderont des prérequis. Vous devriez avoir au moins un bac +2 pour décrocher les meilleures offres. Par ailleurs, les quelques qualités suivantes semblent cruciales pour devenir un travailleur indépendant : L’autodiscipline L’autonomie Le sens de l’organisation et de la communication La rigueur La maîtrise des outils de bureautique et des logiciels spécifiques au métier (designer, rédacteur, développeur, etc.) La maîtrise d’internet Tout cela c’est sans compter le statut juridique indispensable pour être légal dans le pays. Quel statut juridique pour travailler en freelance ? La plupart de ceux qui souhaitent devenir travailleurs « freelances » ont tendance à se tourner vers le statut d’auto-entrepreneur. Cela reste légitime dans la mesure où il s’agit sans nul doute de l’option la plus simple. En effet, les auto-entrepreneurs ont droit à quelques facilitations concernant les démarches administratives. De plus, ils sont également exonérés de TVA, et ne prennent part que partiellement aux cotisations sociales. En somme, les charges de l’auto-entrepreneur sont aisées à calculer. Toutefois, ce statut se voit limité par des plafonds de chiffre d’affaires. Si vous envisagez une croissance rapide de votre entreprise, il serait alors plus raisonnable de se tourner vers un autre type de cadre juridique. En ce sens, nous vous suggérons les suivants : La société par actions simplifiée unipersonnelle L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL L’entreprise individuelle ou EI et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée ou EIRL Vous l’aurez compris, pour devenir « freelance », il faut détenir un numéro SIRET. Afin de vous soutenir dans vos démarches, nous vous disons comment faire pour obtenir le vôtre. Comment devenir freelance ? Quand et comment se déclarer ? Si les formalités administratives vous rebutent, certaines agences de soutien vous proposent de les réaliser pour vous. Vous n’aurez plus qu’à attendre tranquillement votre statut et commencer enfin votre travail. Si toutefois, vous partez de zéro et que vous n’avez pas le budget nécessaire pour un tel service, vous pouvez très bien vous enregistrer vous-même. Pour créer son entreprise et obtenir son SIRET ou son SIREN, il faut contacter les autorités concernées : Prendre contact avec le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) Dans le cas d’une activité commerciale, se rendre à la chambre

[...]

Les outils bureautiques font partie intégrante de l’environnement de travail au sein d’une entreprise. Ce sont des éléments qui permettent de mener à bien des transactions internes et externes dans le cadre des activités de votre société. Par conséquent, il est important de les maîtriser convenablement. Cet article vous présente les différentes raisons qui justifient une telle importance. Maîtriser les outils bureautiques : un gage de productivité Avec l’évolution fulgurante de la technologie, vous devez nécessairement disposer des aptitudes avérées en outils bureautiques si vous souhaitez occuper un poste. Cela fait partie des critères de sélection, car il s’agit d’un aspect qui influence votre performance au service de l’entreprise. Ainsi, une méconnaissance de ces éléments peut handicaper votre accession à un poste ou votre promotion au sein d’une organisation. Pour effectuer une tâche basique avec le logiciel OneNote, vous risquez de perdre du temps à chercher les notions de base. Dans ce type de situation, vous perdez du temps et l’organisation qui connaîtra sans doute une baisse de productivité. C’est justement pour cette raison que vous devez suivre une formation OneNote pour vous mettre à niveau. Cela vous permettra également de ne pas être considéré comme le maillon faible de l’entreprise. Si vous arrivez à maîtriser cet outil performant, vous pouvez désormais centraliser tous vos documents, vos ressources ainsi que les notes manuscrites d’un projet au même endroit. Les outils bureautiques pour un travail de qualité Lorsque vous vous faites former en outils bureautiques, vous pouvez facilement et qualitativement réaliser vos tâches. Que vous soyez le personnel d’une grande organisation ou un simple secrétaire, cette connaissance doit obligatoirement être au cœur de votre travail. Cela vous permet d’avoir un rendement parfait dans tout ce que vous faites. À titre illustratif, avec certains logiciels comme Word, Excel ou PowerPoint, vous pouvez accomplir des tâches avec professionnalisme. Il peut être question de la mise en forme d’un document ou d’un courrier, l’automatisation de leur mode de présentation. On peut aussi parler d’un projet ou encore d’un calcul très complexe, d’une gestion de budget et de l’exploitation des données. En maîtrisant tous ces outils, vous pouvez gagner une forte estime auprès de vos collègues et surtout de votre patron. Connaître les outils bureautiques pour le stockage des données Maîtriser l’outil informatique vous permettra de stocker efficacement vos données. Ce faisant, vous serez capable de prouver votre expérience au moment opportun. Le stockage des informations relatives à une expérience professionnelle peut être contraignant si l’on ne maîtrise pas l’outil bureaucratique adapté. Ce n’est qu’une preuve de la nécessité que révèlent les connaissances en bureautique. Les outils bureautiques sont loin d’être des simples accessoires. Ils sont incontournables pour la prospérité d’une entreprise. Plutôt que de vous limiter à vos diplômes et vos compétences basiques, il est important de suivre une formation à ce propos.

[...]

Si avant il fallait faire appel à un développeur ou tout simplement savoir coder pour créer son site, aujourd’hui, tout le monde peut le faire. C’est possible grâce aux différents logiciels de création disponibles sur le marché. Toutefois, comment faire le bon choix d’outil et quels sont les critères à prendre en compte ? Quel est le principe d’un CMS ? Ces systèmes de gestion de contenu ou CMS (Content Management System) permettent de créer des contenus, de les gérer et de les mettre en ligne. En outre, chaque modification effectuée pourra immédiatement être visible sur l’écran. Créer un site devient un jeu d’enfant car vous n’aurez pas besoin d’installer un logiciel. Qu’il s’agisse d’un site vitrine ou d’un site e-commerce, ces outils de création offrent une interface rendant leur fonctionnement facile à appréhender. Quels critères prendre en compte lors du choix de CMS ? La simplicité d’utilisation C’est sûrement l’élément le plus important à prendre en compte si vous souhaitez créer vous-même votre site web. L’outil de création devra être intuitif et facile à utiliser. Un logiciel complexe vous fera perdre du temps, or le temps c’est de l’argent. Un site web devant toujours évolué, il est important de choisir un logiciel avec lequel vous vous sentirez à l’aise lorsque vous aurez des modifications à faire. La personnalisation du site Un site web doit refléter l’image et la personnalité de l’entreprise. Dès sa première visite sur le site, un internaute doit avoir une idée du secteur d’activités, du professionnalisme et du sérieux de l’entreprise. C’est un élément qui vous permettra de vous démarquer des autres. La personnalisation du site, la modification de son apparence ou l’ajout d’image doivent se faire sans contrainte. La souplesse d’utilisation Certains logiciels nécessitent de faire appel à un prestataire pour effectuer des modifications sur le site. Pourtant, ses services seront facturés. Vous aurez alors à investir plus. Avec un logiciel souple, vous disposerez d’une autonomie totale sur les différentes fonctionnalités qu’il offre. La présentation des fonctionnalités essentielles Le contenu de l’offre et des fonctionnalités du logiciel de création doit s’adapter aux besoins de votre site et à ses objectifs. Pour un site vitrine, il est inutile d’investir dans des fonctionnalités coûteuses. Une formule de base, même gratuite, pouvant suffire. Le cas d’un site e-commerce, les éléments comme les demandes de devis sont indispensables. Pour ne pas avoir à payer plus, l’offre proposée par le CMS doit contenir l’hébergement du site, ainsi que le nom de domaine. L’architecture du site Le CMS doit fournir un site ergonomique tout en étant professionnel. L’internaute se repèrera plus facilement et saura quelles actions entreprendre pour retrouver les informations qu’il recherche. Pour faciliter l’accès au site, l’outil sera capable de le rendre responsive, c’est-à-dire adaptable à n’importe quel support multimédia. Le prix et les formules de paiement Quelle que soit la formule, en cas de non-satisfaction, vous devez être libre de vous désengager. Certains outils demandent un engagement obligatoire s’étalant sur plus d’un an, ce qui n’est pas envisageable. Vérifiez les options

[...]

Considéré comme la langue des affaires, l’anglais est aujourd’hui une langue incontournable dans le milieu professionnel. Il est donc indispensable de maîtriser cette langue, surtout en tant qu’entrepreneur. Si vous hésitez encore à vous y mettre, voici quelques raisons qui vont vous convaincre. L’anglais, un atout sur le marché mondial Maîtriser plusieurs langues étrangères représente un atout considérable dans le monde des affaires. Cette capacité vous donne la possibilité de vous positionner sur des opportunités mondiales. Spécifiquement, l’anglais vous facilite le contact non seulement avec les consommateurs, mais aussi avec les investisseurs anglophones. Aujourd’hui, grâce au business en ligne, vous partez à la conquête des fournisseurs, des clients, des investisseurs dans le monde entier, mais surtout de partenariats dans le monde anglophone. Maîtriser l’anglais est aussi un gage de crédibilité d’autant qu’il vous permet de convaincre plus facilement un large public. Selon une étude, environ 380 millions de personnes parlent l’anglais comme langue maternelle dans le monde, et 1 milliard de personnes en seconde langue. L’anglais est donc un puissant canal de communication. L’anglais, langue de culture et de formation entrepreneuriales Dans la plupart des pays les plus industrialisés, l’anglais occupe une place de choix dans les curricula de formation. Bon nombre de documents de formation en entrepreneuriat sont édités en anglais. Maîtriser l’anglais vous donne accès à toutes ces ressources pour développer votre ouverture d’esprit et votre appréhension des affaires. Par ailleurs, plusieurs systèmes informatiques et logiciels de gestion en entreprise sont aujourd’hui spécialement conçus en anglais. Il est aussi démontré que les pays anglophones ont plus la culture des affaires. Maîtriser l’anglais pour optimiser vos performances Maîtriser l’anglais avant de créer votre entreprise vous permet de partir sur des bases de collaboration avec les pays émergents. Vous n’avez pas forcément besoin d’être une multinationale pour démarrer. Plus les possibilités s’offrent à vous, plus vos ambitions grandissent, et plus vos gains accroissent. Toutefois, maitriser l’anglais ne revient pas à savoir seulement parler cette langue. Il est indispensable de savoir lire et écrire. Vous avez la possibilité de payer des cours privés aussi bien en ligne qu’en présentiel. Il existe aussi des structures qui organisent des séjours linguistiques dans les pays anglophones. Une option qui permet de combiner formation, immersion et voyage. Les plateformes d’apprentissage gratuit en ligne ne sont pas aussi à négliger. Certaines proposent une transcription instantanée de vos différents textes, etc. Maîtriser l’anglais vous évite d’engager des traducteurs en cas de besoin. Cette aptitude vous simplifie la tâche et vous fait économiser.

[...]

Le podcast continue de développer sa base de fans. C’est engageant, utile, inspirant et vous pouvez l’écouter tout en faisant d’autres activités. C’est le complément parfait à vos stratégies de contenu visuel et éditorial. Vous touchez le client pendant qu’il est dans la voiture, pendant l’entraînement ou en faisant la cuisine. La définition des podcasts Un podcast est simplement un contenu audio numérique qui peut être écouté à tout moment, sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs. Il est disponible en téléchargement MP3. Il s’agit d’un format facile à cerner car vous pouvez l’écouter pendant que vous faites d’autres activités. L’étude Midroll a révélé que 52% des gens écoutent des podcasts dans les voitures, 46% dans les avions, 37% dans les transports publics, 40% en courant ou à vélo et 32% en faisant de l’exercice. Le mot podcast a été inventé en 2004 par le journaliste anglais Ben Hammersley, qui a assemblé les mots iPod et Broadcast pour lui donner le mot Podcast. En 2005, Apple s’approprie le mot et le rend public en l’incorporant dans la dernière version de son logiciel iTunes. Ainsi, le Podcasting est devenu la prochaine génération de radio. Le podcast marketing, disponible gratuitement sur Internet, est en plein essor, d’autant plus que les technologies vocales ont pris une place importante dans notre vie quotidienne. Il existe deux catégories de podcasts : les rediffusions radio et les Podcasts natifs, produits pour écouter directement le public, sans intermédiaire. En 2018, Google a annoncé vouloir doubler le nombre d’auditeurs de podcasts dans le monde au cours des prochaines années. Un signal fort envoyé par le géant de l’Internet prouve la possibilité d’utiliser ce format de voix dans sa stratégie de communication. Les podcasts, un outil marketing indispensable Le principal avantage d’un podcast est que vous pouvez l’écouter n’importe où, à tout moment de la journée tout en faisant d’autres activités. Contrairement à l’image ou à la vidéo, il ne nécessite pas une attention constante et offre une excellente optimisation du temps. Les podcasts sont des supports utiles, inspirants et engageants. Le format audio crée une connexion entre le podcasteur et l’auditeur et transmet des émotions. Une méthode efficace pour toucher de nouveaux publics. En revanche, ce format ne fonctionne que si vous êtes innovant et si vous offrez un contenu de haute qualité. Un podcast est un outil marketing puissant car il contribue à fidéliser la clientèle. Lorsqu’un auditeur écoute un podcast, cela signifie qu’il est véritablement intéressé par son contenu. Si le contenu est original et apporte une valeur ajoutée, l’auditeur sera fidèle et pourra échanger ses pièces contre des achats. Les podcasts sont un moyen de communication peu coûteux. Cependant, pour créer une ligne éditoriale de qualité et des entretiens bien structurés, il faut des ressources humaines qualifiées et un investissement en temps. L’utilisation des podcasts pour son entreprise Étant donné que les podcasts sont du contenu gratuit, de nombreux podcasts choisissent une marque par laquelle ils sont payés. Dans le cadre de ce parrainage,

[...]

Parmi les principaux enjeux que les entreprises connaissent actuellement, l’optimisation de la fonction achat occupe aujourd’hui une place centrale. Mettre en place une stratégie d’achats efficace fait partie des axes d’amélioration les plus pertinents pour sa croissance. Elles ont pour but de mener une entreprise vers de meilleurs résultats globaux. Comment optimiser ses processus achat ? L’optimisation des processus d’approvisionnement d’une entreprise requiert avant tout la définition d’une stratégie d’achat appliquée à l’ensemble des départements. Cette stratégie déterminée et supervisée par le service achat de l’entreprise impliquera certaines mesures d’amélioration, dans le but de rentabiliser la production et de générer plus de profit. Ces objectifs peuvent être atteints notamment grâce à trois leviers d’importance majeure : La dématérialisation des processus achat : Des achats dispersés via différents services mènent à des dépenses superflues, à une mauvaise visibilité globale et à des pertes financières importantes. La dématérialisation des processus d’approvisionnement via l’utilisation de logiciels d’e-procurement et du système P2P (Purchase to Pay) permet de centraliser les achats et de reprendre la main sur l’ensemble des dépenses. Le choix réfléchi des fournisseurs : Traiter avec un grand nombre de fournisseurs est source de confusion, de mauvaise visibilité et empêche de pouvoir négocier des prix intéressants. Rationaliser son portefeuille fournisseurs est une étape incontournable de l’optimisation des processus achats. Elle permet d’obtenir de meilleurs prix, d’améliorer les relations client-fournisseurs et de réduire les délais. L’automatisation des processus : Le traitement manuel des bons de commande, des bons de livraison, des factures et autres documents liés à l’approvisionnement génère énormément de coûts ; le coût de la main-d’œuvre mais aussi le prix du temps passé sur chacune de ces opérations. L’automatisation de tous ces process, notamment via l’adoption de systèmes d’échanges EDI, est un excellent moyen d’optimiser sa stratégie d’achats. Les achats indirects : un enjeu particulier Parmi tous les achats qu’effectue une entreprise, on en distingue deux catégories principales : Les achats de production, Et les achats indirects (ou hors-production). Ces derniers concernent tous les biens et services nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise, mais restant en dehors de sa chaîne de production. Les achats indirects regroupent donc un grand nombre de produits différents, des prestations intellectuelles aux frais de déplacement en passant par les fournitures de bureau et les services de maintenance. Gérer correctement ces dépenses requiert des efforts supplémentaires de la part du service achat. Les achats indirects ont tendance à être beaucoup moins bien contrôlés que les achats de production, car ils sont de nature très différente et sont très éparpillés. Ils représentent pourtant un enjeu de taille pour l’entreprise car dissimulent d’importants coûts cachés. Savoir reprendre le contrôle sur ces achats hors-production fait partie des grands enjeux des entreprises pour augmenter leurs marges et ainsi améliorer leurs performances globales. La centralisation de ces dépenses via l’adoption de solutions d’approvisionnement digital fait partie des axes d’amélioration principaux pour mieux gérer ses achats indirects. On estime que la mise en place d’outils e-procurement peut mener jusqu’à 50 % d’économies sur les

[...]

Actuellement, rares sont les consommateurs qui effectuent des paiements en espèces ou en utilisant des chèques. Pour répondre aux besoins de leur clientèle, les commerçants doivent mettre en place une solution adaptée au risque de se priver de nombreux clients. Parmi ces solutions, le terminal de paiement électronique mobile est devenu incontournable. TPE mobile : définition et les différents types Le terminal de paiement électronique est un appareil qui permet aux commerçants d’encaisser des paiements par carte bancaire. La machine collecte toutes les informations relatives aux transactions, les transferts vers un serveur central pour que celui-ci puisse envoyer les sommes correspondantes vers le compte bancaire associé. Il existe trois types de TPE : Le TPE fixe : branché à une prise électrique, le terminal de paiement électronique fixe doit être connecté à une boxe ADSL, sur une ligne téléphonique ou sur le réseau GPRS/3G. Le TPE portable : il peut, comme son nom l’indique, circuler dans l’établissement. Toutefois, le socle doit être branché à une prise électrique. Il en existe deux types, dont ceux qui sont autonomes, et ceux qui sont reliés à une ligne ADSL. Le TPE mobile : Particulièrement avantageux pour ceux qui sont souvent en mobilité, le terminal de paiement électronique mobile ne se branche pas à une prise électrique ou à un socle. TPE mobile : avantages, fonctionnement et spécificités Le principal atout du TPE mobile, c’est qu’il facilite la vie des consommateurs. En se connectant avec le smartphone ou la tablette de ceux-ci, il peut traiter à distance les paiements effectués via une carte de crédit. Contrairement au TPE fixe et portable, ce modèle est entièrement indépendant. Le commerçant peut ainsi l’emmener avec lui partout où il ira. Pour les professionnels qui se déplacent souvent, comme les livreurs, les prestataires de services à domicile ou les commerçants présents sur les marchés, c’est une véritable innovation. Grâce à ses applications, les professionnels utilisant le TPE mobile profitent actuellement de nombreuses fonctionnalités intéressantes. La technologie NFC permet par exemple de transformer un téléphone ou une tablette en lecteurs de cartes bancaires. On peut également mentionner des applications de paiement mobile typiques comme Up2Pay qui permet aux commerçants d’accepter les paiements par carte où qu’ils soient. Les clients peuvent effectuer le paiement en 3 clics seulement. Grâce au TPE mobile, les commerçants profitent de nombreux avantages : Flexibilité Le TPE mobile leur permet de vendre des produits n’importe où et n’importe quand. Le flux de caisse est optimal du fait que cette solution permet d’encaisser plusieurs clients en même temps. Sécurité La sécurité est particulièrement assurée lorsqu’il s’agit de transaction via un TPE mobile du fait que le serveur qui gère le traitement des informations est certifié PCI DSS. Gain de temps Les transactions sont créditées sur le compte du commerçant dès le lendemain. Gestion d’activité plus facile Grâce aux applications et aux logiciels qui agissent en binôme avec le terminal de paiement électronique mobile, la gestion de l’activité deviendra plus facile et plus transparente. Il est ainsi

[...]