Les produits alimentaires sont souvent livrés dans des palettes EUR EPAL. Les transporteurs préfèrent les palettes en bois, car elles sont recyclables et peuvent être réparées si elles sont endommagées pendant le trajet. Pour vous assurer que vos marchandises soient livrées dans les meilleurs délais partout en Europe, il est conseillé de collaborer avec des professionnels du transport. La palette est un outil indispensable pour les professionnels du transport et de la distribution. Aujourd’hui, elle se décline en une variété de modèles et de formats. Selon vos besoins, vous avez la possibilité de choisir des modèles en bois ou en plastique. Chaque modèle présente des avantages et des inconvénients. La livraison des produits alimentaires Lorsque vous choisissez vos palettes, il est essentiel de prendre en compte plusieurs aspects importants, tels que l’usage envisagé (expédition ou stockage) et, le cas échéant, la charge de la marchandise à livrer. Les produits alimentaires sont souvent transportés dans des palettes lourdes, conçues pour plusieurs rotations. En fonction de vos besoins, vous avez également la possibilité de choisir des modèles uni-rotation. La plupart des commerçants et des transporteurs français utilisent régulièrement la palette EUR EPAL. Ce modèle est utilisé sur tout le territoire de l’Union Européenne, ce qui facilite considérablement le travail des professionnels de la filière. Les normes en vigueur pour le transport en palettes Les commerçants qui envisagent de se lancer à l’international pour booster leur chiffre d’affaires doivent avoir une très bonne connaissance des lois en vigueur concernant le transport des marchandises sur le territoire de l’Union Européenne. Avant de choisir vos partenaires, il est conseillé de consulter attentivement plusieurs directives portant sur le transport des marchandises et des produits du bois (caisse, bois d’arrimage, etc.) en France et en Europe. Pour éviter toute mauvaise surprise, renseignez-vous sur la directive 94/62/CE, ainsi que sur la directive 2004/102/CE. Cette dernière directive est mise en conformité avec d’autres réglementations internationales, à savoir les Directives pour la règlementation des matériaux d’emballage à base de bois dans le commerce international. Les transporteurs de 123 Palette connaissent très bien les réglementations en vigueur concernant le transport routier en France et sur le territoire des autres pays de l’Union Européenne. Ils vous proposent des services de qualité pour que vous puissiez livrer vos marchandises partout dans l’UE. Ils peuvent prendre en charge en intégralité la gestion de vos transports nationaux et internationaux pour simplifier vos démarches.

[...]

Amélioration des délais de paiement. Hervé Novelli se félicite dans un communiqué de l’amélioration des délais de paiement des entreprises mis en évidence par le rapport 2009 de l’Observatoire des délais de paiement qui vient de lui être remis. « La moyenne des délais clients des entreprises s’établit à 54 jours de chiffre d’affaires en 2008, contre 56 en 2007 et celle des délais fournisseurs représente 61 jours d’achats contre 65 jours en 2007 », indique le communiqué qui ajoute que les contrôles effectués en 2009 montrent des manquements à la loi (qui depuis le 1er janvier 2009 a raccourci les délais de paiement) pour seulement 10% des entreprises.  

[...]

La création d’une entreprise est un travail de longue haleine ponctué d’étapes aussi indispensables que variées. Une des dernières phases concerne les actions à mener lors des premiers mois d’activité.
Durant cette période à la fois d’aboutissement et de commencement, il faudra mettre l’accent sur la mise en place de votre stratégie et sur votre développement commercial. Car sans action commerciale définie, votre entreprise restera méconnue et vos clients n’arriveront alors jamais jusqu’à vous…

[...]

Le RGPD est désormais applicable dans l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne. Ce règlement encadre les activités associées à la récolte et au traitement des données à caractère personnel. Ce texte soumet les établissements concernés à un certain nombre d’obligations. Bien entendu, la protection des données au sein des PME est aussi régie par le RGPD. Présentation du RGPD Ce règlement découle d’un projet de loi étudié par la Commission Européenne en 2015. Promulgué en 2016 et en vigueur depuis le 25 mai 2018, le RGPD est désormais le texte de référence en matière de protection des données. Ses dispositions s’appliquent à toutes les entreprises qui récoltent des informations appartenant à des citoyens européens. Les PME y sont également soumises et les responsables doivent entamer une mise en conformité dans les plus brefs délais. Le non-respect des dispositions du RGPD PME expose la société à des peines d’amende et à diverses sanctions. En France, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés a été désignée comme principale autorité de contrôle. Le RGPD incite les établissements concernés à intégrer le principe d’accountability. Les PME et les grandes entreprises doivent montrer à la CNIL que des efforts conséquents ont été déployés pour se conformer à la législation en vigueur. Cela passe notamment par la mise en place d’un registre de traitement, la désignation d’un DPO et une correspondance active avec la CNIL. Du point de vue juridique, de nombreux détails doivent être réglés. Les clients doivent être informés sur l’existence des opérations de collecte. Pour ce faire, les contrats émis par la structure subiront quelques modifications. Pour le cas des services en ligne, l’enseigne présentera ses conditions d’utilisation. Les mentions pré-cochées ne sont plus admises. PME : comment se conformer au RGPD ? L’opération repose sur l’intervention d’un Data Protection Officer (DPO). Cette profession a récemment vu le jour avec l’entrée en vigueur du RGPD. L’intervenant accompagne la structure dans un projet de mise en conformité. Ce spécialiste évaluera les mesures prises par la société concernée avant de dresser un plan d’action cohérent. Contrairement aux idées reçues, il ne se penche pas uniquement sur l’aspect technique des traitements. Il fournit une assistance juridique au dirigeant et aide l’établissement à réduire les risques de poursuites. Après la tenue d’un audit RGPD, la structure se concentrera sur la mise en place d’un registre. Ce dernier permettra d’éviter les risques de violation des données. Le logiciel DPO facilitera la réalisation d’un contrôle de routine. Les failles du système et les processus suspects seront instantanément détectés. Se conformer au RGPD PME ne sera pas particulièrement difficile si l’on parvient à solliciter une personne compétente. Il est alors conseillé de faire appel à un DPO auprès d’une agence spécialisée. De cette façon, on s’épargne des mauvaises surprises.

[...]

Avant d’installer une ruche en milieu urbain ou dans une entreprise, il faut consulter attentivement les réglementations en vigueur. Les professionnels vous recommandent également de vous renseigner sur les arrêtés préfectoraux de votre département. De cette manière, vous pourriez bien choisir l’emplacement de vos ruches. Afin de sauvegarder les abeilles, de plus en plus de chefs d’entreprise demandent l’aide des apiculteurs professionnels pour installer correctement des ruches sur leur toiture ou dans leur jardin. Les experts de la filière connaissent en détail les lois actuelles et peuvent vous donner des conseils sur mesure pour mener à bonne fin votre projet écologique. Consulter les arrêtés préfectoraux Avant d’installer toute ruche dans votre jardin ou sur les toits de votre entreprise, il est recommandé de consulter en amont toutes les réglementations en vigueur, y compris les arrêtés préfectoraux de votre département. En général, les arrêtés préfectoraux prescrivent la distance avec le voisinage que vous devez respecter lorsque vous choisissez l’emplacement de vos ruches. Il faut préciser que le maire peut interdire l’implantation de certains ruchers s’ils sont trop proches des écoles ou d’autres établissements d’enseignement. En règle générale, l’emplacement doit être à l’abri de l’humidité et du vent pour que les abeilles puissent butiner en toute sérénité. Collaborer avec des professionnels qualifiés Pour éviter toute mauvaise surprise, il est crucial de collaborer avec des apiculteurs diplômés et qualifiés qui possèdent les compétences requises pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Dans certains cas, ils peuvent prendre en charge l’entretien régulier de vos ruches si vous ne disposez pas pour l’instant des équipements de protection adéquats. Les apiculteurs professionnels vous donnent des conseils personnalisés pour que vous réussissiez à protéger vos essaims d’abeilles des attaques des frelons à pattes jaunes et des autres insectes dangereux. Selon vos envies, ils organisent également des formations à l’apiculture au bénéfice de vos employés au sein de votre entreprise. Les spécialistes d’Apiterra possèdent une vaste expertise dans l’apiculture et peuvent vous accompagner dans le choix du meilleur emplacement pour vos ruches d’entreprise. En fonction de vos besoins, ils peuvent organiser des animations autour des abeilles et des formations à l’apiculture dans vos locaux professionnels. Ils vous aident à accomplir votre mission dans les meilleurs délais. Sur leur site Internet, vous pouvez découvrir leur savoir-faire et les services qu’ils offrent à présent en France, en Belgique et au Luxembourg.

[...]

Les niveaux de couverture proposés par l’Assurance maladie s’avèrent être souvent insuffisants pour rembourser l’ensemble des soins médicaux dont vous avez besoin. Par conséquent, de nombreux professionnels indépendants choisissent de souscrire une mutuelle santé. Les experts de l’univers de l’assurance peuvent vous orienter dans vos choix en tenant compte de votre situation familiale et de votre secteur d’activité. Depuis sa création en 2008, le statut d’auto-entrepreneur s’est développé en France et compte aujourd’hui environ un million d’adeptes. Afin d’exercer leur métier dans des conditions optimales, ils doivent prendre en compte les risques spécifiques à leur secteur d’activité et souscrire une mutuelle santé adaptée. Le régime obligatoire de la protection sociale Selon les règlementations en vigueur, les auto-entrepreneurs sont considérés comme des travailleurs non-salariés. Le régime obligatoire de protection sociale des TNS couvre partiellement leurs dépenses de santé, c’est pourquoi de plus en plus de professionnels de la filière se voient dans l’obligation de souscrire une mutuelle santé adaptée à leurs besoins. Pour choisir les meilleures mutuelles, il est recommandé de demander l’avis d’un expert qui a une bonne connaissance du marché local et qui peut vous donner des suggestions personnalisées tout en tenant compte de vos besoins et des risques spécifiques à votre métier. Conseils pour bien choisir sa mutuelle Les assureurs proposent actuellement des mutuelles santé pour tous les utilisateurs, y compris pour les auto-entrepreneurs, les particuliers ou les collectivités territoriales. Lorsque vous choisissez votre assurance santé, il est conseillé de prendre en compte plusieurs critères, tels que les particularités de votre secteur d’activité et de votre métier. Pensez également aux risques liés à votre activité, à votre situation familiale ainsi qu’à votre âge. Les garanties d’orthodontie et de pédiatrie intéressent généralement plutôt une famille qu’un jeune célibataire. De plus, les besoins d’appareillages médicaux et de soins d’optique différent selon l’âge de chaque bénéficiaire. Si vous avez identifié deux offres qui proposent des niveaux de couverture similaires, il est recommandé de comparer les délais de remboursement et les délais de carence avant de faire le choix. Les spécialistes des Ménages Prévoyants vous accompagnent dans le choix de votre contrat de mutuelle et de vous font des recommandations en tendant compte de vos besoins de soins médicaux. Si vous êtes auto-entrepreneur, ils analyseront avec vous le contrat le plus avantageux par rapport à votre activité et à votre secteur.

[...]

En fonction des objectifs de leurs clients, les transporteurs proposent diverses solutions pour que les colis arrivent dans les meilleurs délais à leur destination. C’est pourquoi les entreprises qui doivent assurer un service de livraison pour leurs clients finaux collaborent avec des sociétés de transport, car elles ont une très bonne connaissance des réglementations en France et dans d’autres pays. Le sourcing à l’international, la massification des flux ou encore l’éloignement des sites de production sont sources de nombreuses problématiques logistiques. Pour trouver des solutions à ces problématiques, de plus en plus de chefs d’entreprise décident de collaborer avec des professionnels du transport multimodal. L’utilisation des conteneurs en Europe L’arrivée du conteneur dans les années 1960 a considérablement simplifié le travail des transporteurs et des commerçants européens. Selon les points de départ de départ et les destinations, les producteurs français ont la possibilité de choisir parmi plusieurs modes de transport pour envoyer leurs marchandises aux consommateurs finaux dans les meilleurs délais. Ces services concernent les clients domiciles en France ou à l’étranger. Les transporteurs vous proposent des services de qualité afin que vous puissiez satisfaire les besoins de vos clients à des coûts maîtrisés. Une fois emballés dans des conteneurs résistants, vos marchandises peuvent traverser le monde entier, par voie maritime, par la route ou en avion. En choisissant le transport multimodal, les entreprises ont la possibilité de gagner en compétitivité plus facilement. Les professionnels offrent aux chefs d’entreprise des solutions modernes et adaptées selon le type de livraison souhaitée (BtoR, BtoC, etc.). Comment éviter les ruptures de charges ? Les ruptures de charges peuvent être dues à l’immobilisation des moyens de transport, au temps d’attente long et à la manutention des marchandises. Pour éviter que les ruptures de charges entrainent des coûts supplémentaires, il est recommandé de collaborer avec des transporteurs fiables et expérimentés qui peuvent prendre en charge la livraison de vos marchandises jusqu’à la destination. La plupart des professionnels français utilisent aujourd’hui les palettes en bois pour livrer des produits alimentaires et non alimentaires en France et en Europe. En général, les dimensions de ces palettes sont de 800 mm x 12.000 mm. Elles peuvent supporter sans difficulté une charge de 1.000 kg ou plus. Cependant, la plupart des palettes en bois ne supportent pas une charge supérieure à 1.500 kg. Les spécialistes de Viapost connaissent les réglementations en vigueur portant sur le transport des produits fragiles, alimentaires ou inflammables en France et en Europe. En fonction de vos besoins, ils vous proposent des solutions adaptées pour que vos clients finaux reçoivent les produits commandés dans les meilleurs délais. Ils peuvent également vous accompagner dans le traitement des commandes et des expéditions en messagerie.

[...]