Solliciter un prêt d’honneur auprès de qui ?

Lancés progressivement en France au début des années 1980, les prêts d’honneur sont des crédits à moyen terme consentis sans garanties personnelles ou réelles à des créateurs ou des repreneurs d’entreprise, voire à des chefs d’entreprises déjà installés qui souhaitent renforcer leurs fonds propres ou leurs besoins en fonds de roulement.

Qu’est ce qu’un prêt d’honneur ? Un crédit accordé à moyen terme (remboursable sur 2, 3,4 ou 5 ans en général) sans garanties personnelles ou réelles. Cet argent est prêté à titre personnel au dirigeant ou créateur d’entreprise, mais ce dernier peut ensuite le porter au capital de son établissement pour renforcer ses fonds propres ou ses besoins en fonds de roulement.

Compléter l’apport personnel

C’est un dispositif très souple : à l’origine, il fut imaginé pour faciliter l’accès des porteurs de projet aux financements bancaires, même s’ils ne disposent pas de sûretés personnelles importantes. Ces prêts sont voués à compléter, voire à remplacer dans certains cas l’apport personnel que l’entrepreneur avance en vue d’obtenir un crédit.

Autre avantage, de taille : ces prêts ne portent pas d’intérêt (taux à 0%) et n’engagent pas la responsabilité juridique de l’emprunteur même en cas d’échec de son entreprise. C’est lui qui définit, sur « l’honneur », ce qu’il peut rembourser et en combien de temps.

Des montants variables

Quels ont les montants accordés ? Ils sont évidemment très variables en fonction du projet présenté et des besoins du candidat à l’emprunt, mais ils se situent, en général, dans une fourchette allant de 2 000 à 30 000 euros.

Qui accorde ces prêts ? Des associations de prêts d’honneur financés en général par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et regroupés pour la plupart au sein de deux réseaux : France Initiative et réseau Entreprendre. Mais d’autres associations interviennent pour soutenir la création d’entreprise : c’est le cas de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) qui propose des microcrédit ou des prêts solidaires , mais aussi France Active et le Réseau des Boutiques de gestion.

D’autres organismes ont un champ d’action exclusivement local, comme Solidarité emploi Midi Pyrénées,  l’Association pour favoriser la création d’entreprise (AFACE) dans l’ouest de l’Île de France, ou encore Paris Initiatives Entreprises.

2. Contacts

Voici la liste détaillée des organismes à contacter en fonction de vos besoins et de votre implantation géographique :

Paris Initiative Entreprise (01 53 04 02 62, www.parisinitiative.com)
Des prêts  de 4 000 à 30 000 € remboursables en 2 à 5 ans uniquement pour les entreprises implantées à paris.

Réseau Entreprendre (www.reseauentreprendre.org)
Votre création d’entreprise doit générer de l’emploi. Les prêts accordés vont de 15 000 à 50 000 € remboursables en cinq ans.

NACRE
Il s’agit d’un prêt dans garantie sur une durée allant de un à cinq ans et d’un montant de 1 000 à 10 000 €. Il vient en complément d’un autre prêt banaciare

France Initiative (www.franceinitiative.fr)
ADIE (www.adie.org)
Réseau des Boutiques de gestion (www.boutiques-de-gestion.com)

Post author

Laisser une réponse