En tant que professionnel du bâtiment, vous êtes souvent amené à naviguer de chantier en chantier. Pour obtenir des résultats performants, vous devrez faire preuve d’efficacité et être le plus productif possible, ce qui requiert une grande concentration sur votre cœur de métier. À cet effet, un logiciel de devis BTP vous sera d’une grande utilité pour vos missions au quotidien. Ce logiciel vous simplifie les démarches administratives et vous procure de nombreux avantages. Cependant, il est souvent difficile de faire son choix vu les nombreuses solutions. Comment faire pour choisir le meilleur logiciel de devis BTP gratuit ? Faites l’état de vos besoins avant de rechercher un logiciel de devis BTP Pour choisir le meilleur logiciel devis BTP gratuit, vous devez avant tout définir vos besoins. C’est grâce à cela que vous pourrez trouver la solution la plus conforme à votre situation et à vos attentes. Les besoins varient d’une entreprise à une autre, suivant plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de la taille de l’entreprise, du budget, du nombre d’utilisateurs, des fonctionnalités dont vous avez besoin… Nous vous conseillons de bien évaluer vos attentes afin de savoir quel logiciel de devis et factures gratuit choisir pour votre entreprise de BTP. Le choix du logiciel de devis BTP : vérifiez l’ergonomie et la prise en main L’ergonomie et la prise en main sont des points essentiels que vous devez aussi prendre en compte au moment de faire votre choix. On sait que les logiciels de devis et factures BTP gratuits sont nombreux, mais offrent-ils le même niveau d’ergonomie ? La complexité d’utilisation constitue souvent un frein à l’utilisation d’un logiciel de bâtiment. Elle entraîne une énorme perte de temps pouvant impacter sur la productivité. Une bonne prise en main est donc essentielle pour vous assurer de bonnes conditions de travail. Le logiciel de facturation BTP doit être intuitif et clair avec une navigation fluide. Vous devez être à l’aise quand vous l’utilisez et retrouver facilement les rubriques dont vous avez besoin. Afin d’avoir une idée de l’utilisation, profitez des démos d’utilisation proposées par les éditeurs. N’oubliez pas de recueillir l’avis des futurs utilisateurs, c’est-à-dire vos collaborateurs. Cela vous permettra d’obtenir un outil intuitif pour tous. Renseignez-vous sur les fonctionnalités proposées par le logiciel Le secteur du bâtiment comporte de nombreuses spécificités qu’il convient prendre en compte. Il est donc évident qu’une entreprise BTP n’a pas les mêmes besoins en termes de facturation qu’une boutique de mode en ligne. Par conséquent, il est impératif de choisir un logiciel de facturation entièrement adapté à votre métier. Un bon logiciel devis facture bâtiment doit disposer de certaines fonctionnalités classiques et indispensables. Ce sont des fonctions telles que : la création et l’édition de devis et factures, la conversion de devis en facture, la gestion des taux de TVA, la gestion des acomptes, la personnalisation des devis et des factures (logo, couleurs de l’entreprise…), l’export comptable vers un logiciel dédié, l’accès à un tableau de bord avec des données relatives à votre chiffre d’affaires,

[...]

Faire tourner une entreprise ne se résume pas seulement à la réalisation d’un certain volume de ventes. Une bonne gestion des affaires internes de la société est une démarche essentielle. Cela concerne non seulement les entreprises commerciales, mais aussi les sociétés industrielles. L’intégration d’un logiciel ERP dans le processus de gestion d’une PME industrielle représente une initiative intéressante, qui comporte des avantages non négligeables. Un pas assuré vers la transformation digitale Avant de connaître plus en détail les avantages de l’utilisation d’un logiciel ERP dans la gestion d’une PME industrielle, il est important d’en saisir le rôle. Tout d’abord, il est à noter que le sigle ERP sert d’abréviation à un mot anglais, qui est Enterprise Resource Planning. En français, on parle plutôt de PGI ou progiciel de gestion intégrée. Les deux veulent pratiquement indiquer la même chose. L’ERP ou le PGI représente un progiciel qui offre la possibilité de gérer l’ensemble du processus d’une entreprise. Le processus en question intègre la totalité des fonctions de la PME industrielle, à savoir la gestion comptable et financière, la gestion des ressources humaines, la vente, la distribution de produits, mais également l’aide à la décision, sans oublier l’approvisionnement. Le commerce électronique fait également partie des fonctions dont la gestion peut être prise en charge par le logiciel ERP. Par ailleurs, l’usage de ce logiciel professionnel contribue de manière considérable dans la transformation digitale de la PME. Ce phénomène est de plus en plus incontournable dans le domaine de l’industrie, en raison de l’expansion rapide des nouvelles technologies et aussi d’internet. Le progiciel amorce l’organisation des entreprises vers le processus de digitalisation en la familiarisant avec les dernières techniques digitales de gestion. Pour un choix judicieux du logiciel ERP industriel le plus adapté à la PME, il est possible de consulter des conseils pratiques sur www.mon-erp-industriel.fr. Homogénéisation et centralisation du système d’information Le système d’information au sein d’une entreprise représente un véritable pilier dans la démarche de gestion. La circulation de l’information dans la société et la communication interne de la PME industrielle sont des éléments indispensables au bon fonctionnement de celle-ci. Un logiciel ERP compte parmi ses principaux objectifs, l’homogénéisation ainsi que la centralisation de ce système d’information. Il s’agit notamment de relier différents modules entre eux, par une seule et même base de données. De cette initiative découleront divers avantages tels que : la disponibilité des informations pour tous les modules et pour tous les utilisateurs de la base de données, l’uniformisation des données qui circulent au sein de la PME, la coordination entre les divers services de l’industrie, la mise à jour de la base de données en temps réel. D’autre part, un système d’informations homogène et centralisé permet d’éviter les erreurs de saisie, celles de restitution et surtout la redondance d’informations. Optimisation du processus interne de la PME industrielle L’usage du progiciel ERP peut toucher l’ensemble des départements clés de la PME industrielle. On peut parler de logiciel professionnel structurant, car il se place au cœur même du système

[...]

Vous souhaitez améliorer la rentabilité de votre entreprise ? L‘usage d‘un logiciel CRM (Customer Relationship Management) peut fortement vous y aider. Un bon CRM vous offre la possibilité d‘améliorer durablement la relation commerciale avec vos clients et de convaincre plus efficacement vos prospects. Comment y arriver ? En centralisant les données les concernant, puis en vous donnant des clefs d‘analyse et d’anticipation de leurs besoins. Envie d’en savoir plus? On vous propose ici un top 5 des logiciels CRM les plus performants au meilleur prix. 1. KPulse : la Solution 100 % Française pour les TPE et PME Limpide, KPulse fait la différence : un tableau de bord proposant deux vues de vos données pour une prise en main optimale. En quelques clics, vous observez l‘évolution de votre chiffre d’affaires, retrouvez la liste de vos nouveaux clients et faites le point sur vos prospects, vos fournisseurs et vos produits. Vous êtes patron de TPE ou de PME ? KPulse est également à vos côtés pour facturer, gérer votre documentation interne et assurer le suivi de vos produits. Le logiciel se reconfigure à loisir : création de taux de TVA, de devis et de statuts personnalisés, ajout de modes de payement ou de types de projets, etc. Au vu de toutes les fonctionnalités proposées, son prix reste très abordable : à partir de 33, 25 €/mois (abonnement à l‘année) pour un utilisateur. 2. Salesforce : le Poids Lourd des CRM Salesforce est un logiciel puissant et connecté aux réseaux sociaux, qui offre la possibilité de définir des scénarios précis et de déclencher des tâches pour vos équipes. Très utilisé dans les entreprises, le logiciel de base fournit un gestionnaire de contacts qui intègre une messagerie et un rappel de suivi. Plus votre entreprise grandit et plus le logiciel s‘adapte à vos besoins. Son prix ? De 25 à 300 €/mois et par utilisateur, avec possibilité d’essai gratuit. 3. Hubspot : la Gratuité à Portée de Main Organisez vos activités et automatisez un maximum avec Hubspot, un logiciel réputé. Très populaire auprès des PME, ce logiciel vous offrira l‘ensemble des fonctionnalités de base d‘un bon CRM. L’interface est plutôt soignée et disponible en français. Par ailleurs, ce logiciel se connecte aisément à d’autres outils marketing. Le prix ? C’est gratuit (vous pouvez néanmoins ajouter des fonctionnalités payantes). 4. Microsoft Dynamics : un Géant à vos Pieds Gérer la relation client devient vite aisé avec Microsoft Dynamics, conçu en premier lieu pour les PME. Une fois adopté, ce CRM vous permettra d‘automatiser la force de vente, de planifier et d’automatiser les actions marketing, de favoriser l’engagement des collaborateurs et d’assurer le service client. Un défaut ? Son prix. Comme Salesforce, son coût peut vite s’avérer élevé, surtout quand on débute : comptez entre 54 € et 130 €/mois. 5. Sellsy : le CRM anti-fraude Sellsy est destiné aux PME, ce logiciel est bien conçu : une ergonomie parfaite pour vous assurer une productivité maximale. Sellsy dispose en outre d’un argument qui lui permet

[...]

A l’heure actuelle où l’ordinateur et Internet sont les outils-clés dans n’importe quel type d’activité, la question de l’utilité d’un logiciel de comptabilité pour association se pose. Avant d’aborder cette question, il est important de comprendre le rôle du logiciel de comptabilité pour association. Le logiciel de gestion est souvent vu sous l’acronyme du mot anglais customer relationship management. Les interlocuteurs peuvent le comprendre comme étant une question de relation client d’une association. Découvrir le logiciel de gestion pour association Les interlocuteurs peuvent glaner des informations au sujet du logiciel comptabilité association sur internet et à l’aide des moteurs de recherches. Pour ceux qui ne le savent pas, les logiciels de comptabilité pour association n’ont pas été conçus au départ pour ces dernières. En effet, ce genre de logiciel a surtout été rencontré dans le cadre d’entreprises ainsi que de sociétés dans un premier temps. Pour ce qui est de ces derniers, ce logiciel a pour objectif de développer la fidélité de leurs clients tout en gérant certains aspects administratifs comme les appels commerciaux, les étapes de vente ou encore l’envoi de devis. Le fonctionnement diffère totalement pour ce qui est d’un logiciel de comptabilité pour association. La raison en est tout simplement qu’en règle générale les associations ne disposent pas de clients. Toutefois, les associations ont plusieurs catégories de contacts, d’où la nécessité d’avoir ce genre de logiciel à portée de main. Ces catégories de contact sont bien trop nombreuses de nos jours pour le système papier qui peut être décrit comme étant complètement dépassé de nos jours. Il y a après tous les membres de l’association, les donateurs, les adhérents, les financeurs ou encore les volontaires. La sélection et le fonctionnement d’un logiciel de comptabilité Pour ce qui est de la sélection et du fonctionnement d’un logiciel comptabilité association, l’interlocuteur peut constater dans un premier temps que ce dernier sert à coordonner le site web de l’association qui l’utilise ainsi que les dons, les mails, les évènements et les newsletters. Il s’agit de la gestion des contacts et des informations qui sont recueillies à leurs sujets. En ce qui concerne la sélection à proprement parler, il a divers critères que l’interlocuteur doit prendre en compte. Le prix est souvent l’un de ces critères, car certains logiciels sont parfois coûteux selon les situations. Les critères de sélection sont souvent pris en compte sur la base de la taille de l’association, des besoins de cette dernière et du budget que l’association va allouer au logiciel. Pour le fonctionnement du logiciel de comptabilité pour association, cela concerne souvent la gérance des contacts de l’association, ainsi que les évènements que l’association organise en lui permettant de faire des planifications, des promotions et l’envoi d’invitations le cas échéant.

[...]

Un partenariat pour stimuler la création d’entreprise du logiciel. L’Association Française des Editeurs de Logiciels (Afdel) et le Réseau Entreprendre ont signé un partenariat destiné à promouvoir la création d’entreprise, mais également la reprise ou le développement d’entreprise du secteur du logiciel. Entreprendre pourra ainsi plus facilement solliciter l’expertise de l’Afdel pour des porteurs de projets en rapport avec le logiciel. L’Afdel quant à elle pourra se tourner vers Entreprendre si l’un de ses membres ou un créateur l’ayant contacté doit bénéficier d’un accompagnement. La mise en place de groupes de travail mixtes et l’organisation d’évènements communs sont également prévus.  

[...]

Existera-t-il plus de 300 000 auto-entrepreneurs avant 2010 ? Si la question confirme le succès du nouveau statut de micro-entrepreneur, cela ouvre également des perspectives pour de nombreuses entreprises de services. L’auto-entreprenariat est-il un nouveau segment de marché en pleine émergence ? Certains éditeurs de logiciels de gestion y croient.

[...]

Depuis 2020, la plupart des gens ont dû changer et adapter leur quotidien pour vivre normalement et faire face à la pandémie. Tous les secteurs d’activités professionnelles ont également dû prendre des mesures pour faire avancer leurs activités malgré le Covid-19. Le domaine médical est l’un des premiers concernés. Il a dû trouver des solutions pour avoir la possibilité de prendre en charge les patients. La télémédecine a été mise en place via un décret publié en mars 2020 comme quoi il est primordial d’assouplir les conditions de réalisation de la télémédecine. La télémédecine : les fondements Comme son nom l’indique, la télémédecine est une pratique médicale qui se fait à distance via des technologies innovantes. L’objectif de la mise en place de cette pratique est surtout d’effectuer le suivi des maladies chroniques, l’amélioration de l’accès aux soins surtout pour ceux qui vivent dans des zones isolées et la bonne organisation des soins. En cette période de la pandémie, la télémédecine est surtout indispensable pour libérer les urgences de patients arrivant en masse et éviter les éventuelles contaminations dans les cabinets médicaux et les salles d’attente. La télémédecine peut inclure plusieurs éléments : La téléconsultation : Cette pratique est populaire et permet aux professionnels médicaux de donner une consultation à distance aux patients. Elle permet d’éviter en même temps la contamination du personnel de santé. En général, la téléconsultation se déroule via des logiciels performants sous la forme d’une plate-forme de consultation en ligne. Les services d’un télésecrétariat médical facilitent également les choses pour permettre aux patients d’avoir un rendez-vous auprès d’un médecin ou d’un spécialiste pour une consultation. De nombreux dispositifs médicaux et outils sont à la disposition des patients pour avoir les meilleurs soins. La téléassistance : Il s’agit d’un service permettant aux médecins et à tous les professionnels médicaux d’être assistés par d’autres professionnels de santé durant une intervention médicale en particulier. La télésurveillance : Elle vise surtout à faciliter le suivi régulier des données des patients sensibles comme les seniors ou encore ceux qui souffrent de maladies chroniques. L’intervention est surtout facilitée par l’usage des IoMT ou Internet des objets médicaux. La télé-expertise : Il s’agit d’une solution accessible pour le personnel de santé, qui permet de contacter à distance un confrère plus expérimenté pour une aide, un diagnostic ou un avis sur un cas particulier. Les informations et les données nécessaires sont transmises via une plate-forme de partage sécurisée. Les services inclus dans la télémédecine et ses avantages Généralement, la télémédecine permet aux patients de bénéficier de nombreux suivis et soins. On retrouve notamment la médecine de première ligne incluant notamment les soins pour les vertiges, les saignements, les blessures et les brûlures, la rhume et la grippe, les infections, la fièvre, les réactions allergiques, les irritations. Elle intervient également dans le domaine de la santé sexuelle et la contraception. Pour les enfants, le service de pédiatrie peut aussi être pris en charge en télémédecine. Les interventions peuvent avoir lieu en cas d’infections, de fièvre,

[...]

La modélisation 3D est l’une des étapes incontournables de l’impression 3D. Elle permet de peaufiner les détails d’un objet à imprimer avant de lancer la création en 3D. Ce qui garantira la reproduction en bon et due forme et fidèle à la réalité de celui-ci. Contrairement aux idées reçues, ce n’est plus une étape qui est réservée aux professionnels. Avec les logiciels modernes et simples d’utilisation, même un particulier et un amateur en matière d’impression et de numérisation 3D pourraient le faire. En quoi consiste la modélisation 3D ? Pour l’expliquer simplement, la modélisation 3D est le fait de créer un objet en 3 dimensions sur une interface numérique. Ce peut être de créer de toute pièce la chose en question ou de modifier les détails du résultat d’un scanner 3D. Dans les deux cas, tout se passe sur ordinateur et via un programme spécifique de numérisation comme rhinoceros 3d. Il s’agit d’une étape incontournable de l’infographie 3D. On parle de personnalisation numérique d’un objet : l’ajout, la modification ou la suppression de certains détails, le fait de redimensionner toute ou partie de l’objet à l’échelle, etc. S’il y a quelques années, la modélisation 3D s’adressait uniquement aux professionnels de l’impression en 3 dimensions, ce n’est plus le cas de nos jours. En effet, même les simples particuliers peuvent actuellement se lancer dans un projet de ce genre. C’est grâce à la simplicité d’utilisation des nouveaux logiciels de numérisation. De quoi vous permettre de vous amuser et de faire parler votre créativité. L’importance d’une bonne modélisation 3D Vous devez comprendre l’importance d’une modélisation 3D. Cela vous permettra aussi de comprendre les avantages d’un logiciel comme rhinoceros 3d. La phase de numérisation est le gage de la réussite et de la qualité de votre impression 3D. Un simple scan ne suffit pas. Si vous souhaitez personnaliser votre objet, en peaufiner les détails, vous aurez besoin d’un logiciel de modélisation pour cela. Vous pouvez alors retoucher numériquement les caractéristiques de votre objet à imprimer. Cela vous coutera moins cher et prendra moins de temps de réaliser des travaux numériques sur vos objets que de les imprimer avant de les retoucher manuellement. Sans compter que c’est plus esthétique. Pour dire simplement, la modélisation 3D consiste à créer les plans d’impressions d’un objet en 3D. Ce qui vous aidera à connaitre les moindres détails de celui-ci et vous permettra de mieux vous projeter. Par ailleurs, ce n’est que via un logiciel de modélisation 3D que vous allez pouvoir lancer l’impression. Inutile de vous dire que vous pouvez synchroniser rhinoceros 3d avec n’importe quel appareil de création en 3 dimensions. C’est un programme pratique, de qualité et simple à utiliser. Il est à noter que bien faire la numérisation de votre article est le gage de la réussite de votre impression par la suite. C’est en effet sur les détails de la modélisation que l’imprimante 3D va travailler. Rhinoceros 3d : un logiciel facile à prendre en main pour vous aider dans la numérisation de

[...]

Aujourd’hui, on utilise beaucoup l’appellation « Freelance », mais peu connaissent vraiment le sens de ce terme. De sa définition la plus facile, être en « freelance » signifie tout simplement travailler à son propre compte. On peut également employer le mot « indépendant » comme synonyme. Si la plupart pensent que ce statut n’engage pas beaucoup de responsabilités, cette affirmation reste fausse. En France, en tant que freelance, vous avez des obligations fiscales et le devoir de vous enregistrer comme travailleur. Dans les lignes qui suivent, nous vous éclairons sur les différentes démarches administratives à effectuer. Qui peut travailler en freelance ? Travailler de chez soi et devenir maître de son temps constitue une proposition des plus alléchantes. Cela dit, se lancer dans une auto-entreprise n’est pas sans risques et surtout, il faut avoir les compétences requises. En tant que « freelance », vous devez détenir un certain niveau de connaissances. Certains contrats vous demanderont des prérequis. Vous devriez avoir au moins un bac +2 pour décrocher les meilleures offres. Par ailleurs, les quelques qualités suivantes semblent cruciales pour devenir un travailleur indépendant : L’autodiscipline L’autonomie Le sens de l’organisation et de la communication La rigueur La maîtrise des outils de bureautique et des logiciels spécifiques au métier (designer, rédacteur, développeur, etc.) La maîtrise d’internet Tout cela c’est sans compter le statut juridique indispensable pour être légal dans le pays. Quel statut juridique pour travailler en freelance ? La plupart de ceux qui souhaitent devenir travailleurs « freelances » ont tendance à se tourner vers le statut d’auto-entrepreneur. Cela reste légitime dans la mesure où il s’agit sans nul doute de l’option la plus simple. En effet, les auto-entrepreneurs ont droit à quelques facilitations concernant les démarches administratives. De plus, ils sont également exonérés de TVA, et ne prennent part que partiellement aux cotisations sociales. En somme, les charges de l’auto-entrepreneur sont aisées à calculer. Toutefois, ce statut se voit limité par des plafonds de chiffre d’affaires. Si vous envisagez une croissance rapide de votre entreprise, il serait alors plus raisonnable de se tourner vers un autre type de cadre juridique. En ce sens, nous vous suggérons les suivants : La société par actions simplifiée unipersonnelle L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL L’entreprise individuelle ou EI et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée ou EIRL Vous l’aurez compris, pour devenir « freelance », il faut détenir un numéro SIRET. Afin de vous soutenir dans vos démarches, nous vous disons comment faire pour obtenir le vôtre. Comment devenir freelance ? Quand et comment se déclarer ? Si les formalités administratives vous rebutent, certaines agences de soutien vous proposent de les réaliser pour vous. Vous n’aurez plus qu’à attendre tranquillement votre statut et commencer enfin votre travail. Si toutefois, vous partez de zéro et que vous n’avez pas le budget nécessaire pour un tel service, vous pouvez très bien vous enregistrer vous-même. Pour créer son entreprise et obtenir son SIRET ou son SIREN, il faut contacter les autorités concernées : Prendre contact avec le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) Dans le cas d’une activité commerciale, se rendre à la chambre

[...]