Comment bien démarrer son auto-entreprise ?

Lancer une activité indépendante sous le régime simplifié préserve sans doute de mauvaises surprises et épargne bien des soucis (administratifs notamment). Néanmoins certains pièges existent. Par négligence ou manque d’expérience, certains auto-entrepreneurs les sous-estiment, au risque parfois de menacer jusqu’à la pérennité de leur activité. Comment démarrer dans les meilleures conditions possibles ?


Connaître et respecter ses obligations

Le succès du statut d’auto-entrepreneur tient à la simplicité de son cadre juridique par rapport à celui d’une entreprise individuelle classique, plus contraignante à de nombreux égards (la partie purement administrative est plus lourde et le calcul des impôts et cotisations sociales moins avantageux). L’AE n’en reste pas moins soumis à certaines règles de base auquel les gérants concernés doivent de conformer, sous peine de s’exposer à des pénalités et de commettre des erreurs qui, à la longue, peuvent s’avérer « fatales » et mettre en péril l’équilibre financier de l’activité.

Le respect des plafonds de chiffres d’affaires (176 200 euros pour la vente de marchandises, 72 600 euros pour les prestations de services) est une norme intangible qui conditionne l’exerce d’une activité sous le statut de la micro-entreprise.

La loi oblige également les auto-entrepreneur à réaliser certaines tâches comptables : a minima, il leur est demandé d’établir de factures en bonne et due forme et de tenir un livre de compte qui répertorie l’ensemble des recettes enregistrées. Rappelons enfin que la franchise en base de TVA s’éteint au-delà d’un certain seuil de CA. Lorsque ces montants sont dépassés, la taxe doit s’appliquer à l’ensemble des transactions.
Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la souscription à une assurance civile professionnelle est une protection supplémentaire en cas de litige ou d’accident ou de dommage causés par une négligence ou une imprudence.

Se créer un réseau

Tout faire tout seul et se couper du monde, sous prétexte que le concurrent est, par nature, un faux ami mal intentionné. Ce type d’analyse et le comportement de fermeture qui en découle est assez fréquent chez les auto-entrepreneurs débutants, trop peu expérimentés pour considérer l’importance stratégique des relations interprofessionnelles, y compris avec des homologues positionnés sur le même secteur qu’eux.

Pour créer du lien, s’abreuver de bons conseils auprès de chefs d’entreprises aguerris, prendre le recul nécessaire sur sa propre situation en posant un regard vers l’extérieur, ou simplement continuer à apprendre au contact des autres, il est très recommandable d’adhérer à des associations ou des structures d’accompagnement constitués au sein de groupement ou des chambres de commerce et d’industrie.

Il est souvent nécessaire de participer et pourquoi pas de s’investir dans des évènements professionnels, d’aller travailler dans un espace de coworking aux côtés d’autres entrepreneurs d’horizons différents et de s’appuyer sur les réseaux sociaux pour faire du connecting.

Adopter une stratégie réaliste

Pour faire décoller rapidement son activité et engranger le plus de revenus possibles, l’auto-entrepreneur qui démarre a tendance à pratiquer des prix ultra-attractifs pour faire rentrer un gros volume de commandes. C’est souvent un mauvais réflexe sur le moyen terme : pour un travailleur indépendant, la quantité pèse immanquablement sur la qualité et risque, à terme, de provoquer un stress ingérable et décrédibiliser l’image de son entreprise. D’autant plus qu’à tort ou à raison la clientèle se méfie des prestataires qui pratiquent des petits prix !

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse