Les chiffres sur la création d’entreprises en 2021 en France

2021 a été une année extraordinaire en matière de création d’entreprise en France. L’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) a dévoilé, début janvier, les données relatives à la création d’entreprises en France en 2021. Au total, 995 868 entreprises ont été créées malgré le contexte de la crise sanitaire contre 848 000 en 2020, la dernière année record.

De nombreux facteurs justifient cette hausse de performance. Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

995 868 entreprises créées, une réalisation inédite

Le secteur de la création d’entreprises en 2021 en France est au cœur de l’actualité. Le pays a enregistré au titre de l’année 2021 une performance jamais réalisée. Les statistiques fournies par l’Insee en début d’année 2022 indiquent que 995 868 entreprises ont été créées par les Français en 2021.

La France réalise ainsi un bon de 17,4 % sur les performances de l’année précédente. En effet, en 2020 le nombre total des entreprises créées est estimé à un peu plus de 848 000.

Les principales formes de création d’entreprise en France en 2021

Deux formes de création d’entreprises viennent en tête selon les chiffres de l’Insee. Les créations des sociétés réalisent le meilleur score avec une augmentation de 24,3 % par rapport à 2021. Elles sont suivies des micro-entreprises qui réalisent un bon de 17 %.

Malgré le Covid-19 qui frappe durement les économies, le secteur de création d’entreprises en France a affiché une vitalité intéressante l’an passé. Vous pouvez visiter ce site spécialisé dans la création pour avoir plus d’informations pour la création de votre entreprise en 2022.

Les secteurs d’activités ayant réalisé un boom en matière de création d’entreprise en France en 2021

Les entreprises créées en 2021, en grande partie, sont spécialisées dans les services. En comparaison avec les données de 2020, le secteur finance et assurance a connu une hausse de 30,6 %. On retrouve également les services aux ménages avec +30 %. Ils sont suivis des services d’information et communication puis des services de transport et entreposage qui ont bondi respectivement de +25,4 % et +24,9 %. A titre illustratif, bien d’entreprises se sont spécialisées dans :

  • Les livraisons à domicile ;
  • Le web marketing, etc.

Les facteurs qui ont favorisé le record historique de création d’entreprises en France en 2021

Le record historique réalisé par la France en 2021 dans la création d’entreprises peut être vu comme l’explosion du nombre de candidats à l’entrepreneuriat. Une conséquence directe de la tendance qui fait de l’entrepreneuriat un puissant instrument d’autonomisation de la jeunesse notamment. Cependant, diverses forces expliquent cette préférence des Français pour la création d’entreprises ces deux dernières années.

Covid-19, déclic de la forte hausse de création d’entreprises en 2021 en France ?

L’Insee justifie le dernier record de la France en matière de création d’entreprises par un effet de rattrapage du « niveau particulièrement bas des créations pendant le premier confinement en 2020 ». Toutefois, 2020 représentait déjà une année record pour la France en matière de création d’entreprises.

En réponse à la vague de licenciements provoqués par le premier confinement, une multitude de chômeurs sont passés à l’entrepreneuriat. La dynamique s’est renforcée en 2021.

La souplesse dans les formalités de création d’entreprises

Aujourd’hui, la France offre au monde l’un des environnements les plus favorables à l’entrepreneuriat. Le pays a simplifié le processus de création d’entreprises. Cette action est très importante pour les entrepreneurs, acteurs clés dans la dynamisation de l’économie locale.

Les dossiers de création d’entreprises sont traités avec célérité. Ces mesures sont de véritables opportunités qui poussent à l’action les candidats à l’entrepreneuriat.

Les aides pour booster la création d’entreprises en France

Outre l’allègement des formalités administratives, la France se distingue surtout par l’existence de mécanismes d’aide à la création d’entreprises. Ces aides se présentent généralement sous forme de subvention ou d’allègement fiscal.

Par ailleurs, le porteur de projet ou l’entrepreneur peut aussi bénéficier d’un accompagnement dans la création de son entreprise selon ses besoins. Certaines aides sont publiques et d’autres privées.

Les aides publiques dans la création d’entreprises en France sont diverses. Par exemple, le Nouvel accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise (NACRE) répond à un besoin de financement des entrepreneurs. Il accorde aux jeunes âgés de moins de 30 ans un prêt à zéro intérêt sur une période de 5 ans. Aussi, les chambres du commerce et de l’industrie françaises accompagnent les entrepreneurs à travers des formations gratuites en lien avec la création d’entreprise.

Les aides privées dans la création d’entreprises sont notamment les prêts d’honneur et les incubateurs. Les prêts d’honneur proviennent généralement d’acteurs associatifs qui souhaitent accompagner les idées et solutions innovantes. Il s’agit de fonds orientés roulement. Pas de garantie, pas de caution ; mieux, les prêts d’honneur sont à taux zéro. Les incubateurs, par contre, sont des structures d’accompagnement qui apportent formation, conseils, voire financement aux porteurs de projets et jeunes entrepreneurs.

Post author

Laisser une réponse