Un logiciel de paiement est un outil indispensable pour toute entreprise qui souhaite gérer efficacement ses transactions, fidéliser ses clients et se démarquer de la concurrence. Mais, comment choisir le logiciel de paiement le plus adapté à son activité ? Quels sont les critères à prendre en compte pour faire le bon choix ? Cette revue a pour but de vous guider dans votre démarche de sélection d’un logiciel de paiement en fonction du type d’entreprise (hôtel, restaurant, commerce de détail, etc.). Les fonctionnalités essentielles d’un logiciel de paiement Un logiciel de paiement doit permettre de traiter les paiements de manière simple et rapide, en acceptant différents modes de paiement et en étant compatible avec différents terminaux de paiement. Il doit aussi gérer les factures, les reçus, les remboursements et les annulations, et synchroniser les données en temps réel et générer des rapports. Ces fonctionnalités sont essentielles pour assurer la fluidité et l’efficacité des transactions. Il peut offrir des fonctionnalités avancées qui améliorent l’efficacité des transactions, comme la reconnaissance faciale, vocale ou biométrique pour authentifier les clients et les employés. Il peut aussi créer des programmes de fidélité, des offres promotionnelles ou des cartes-cadeaux pour fidéliser les clients. Il gère également les stocks, les commandes, les réservations et les livraisons, et analyser les données clients, les ventes, les tendances et les performances. Ces fonctionnalités doivent être adaptées aux besoins spécifiques de chaque type d’entreprise. Par exemple, un hôtel peut avoir besoin d’un logiciel de paiement qui gère les réservations, les check-in, les check-out, les services annexes et les taxes de séjour. Un restaurant peut avoir besoin d’un logiciel de paiement qui gère les commandes, les menus, les tables, les serveurs et les pourboires. Un commerce de détail peut avoir besoin d’un logiciel de paiement qui gère les codes-barres, les étiquettes, les remises et les retours. Intégration avec les systèmes existants L’intégration doit être simple, sans changer les systèmes existants ni former les utilisateurs, et correspondre aux besoins de chaque type d’entreprise. Un logiciel de paiement doit donc être compatible avec les logiciels, les sites web, les plateformes, les canaux, les partenaires, les fournisseurs et les clients de l’entreprise. Sécurité des données et conformité Il doit protéger les données sensibles et respecter les normes et les lois du secteur des paiements, comme le RGPD, la DSP2 ou le CMF. Il utilise les protocoles de sécurité standard, comme le cryptage, le stockage sécurisé, la tokenisation et la certification PCI DSS, et met en place des mesures de protection des données, comme la limitation de l’accès, la traçabilité, la sensibilisation et la notification. Il doit également se conformer aux règlementations, en respectant les obligations des responsables du traitement des données personnelles, en sécurisant les paiements en ligne, en stimulant l’innovation et la concurrence dans le secteur des paiements et en défendant les droits des consommateurs. Personnalisation du logiciel de paiement Un logiciel de paiement doit permettre de personnaliser l’interface, les fonctionnalités et les paramètres du logiciel selon les besoins et les préférences de chaque entreprise. La personnalisation

[...]

En tant que professionnel du bâtiment, vous êtes souvent amené à naviguer de chantier en chantier. Pour obtenir des résultats performants, vous devrez faire preuve d’efficacité et être le plus productif possible, ce qui requiert une grande concentration sur votre cœur de métier. À cet effet, un logiciel de devis BTP vous sera d’une grande utilité pour vos missions au quotidien. Ce logiciel vous simplifie les démarches administratives et vous procure de nombreux avantages. Cependant, il est souvent difficile de faire son choix vu les nombreuses solutions. Comment faire pour choisir le meilleur logiciel de devis BTP gratuit ? Faites l’état de vos besoins avant de rechercher un logiciel de devis BTP Pour choisir le meilleur logiciel devis BTP gratuit, vous devez avant tout définir vos besoins. C’est grâce à cela que vous pourrez trouver la solution la plus conforme à votre situation et à vos attentes. Les besoins varient d’une entreprise à une autre, suivant plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de la taille de l’entreprise, du budget, du nombre d’utilisateurs, des fonctionnalités dont vous avez besoin… Nous vous conseillons de bien évaluer vos attentes afin de savoir quel logiciel de devis et factures gratuit choisir pour votre entreprise de BTP. Le choix du logiciel de devis BTP : vérifiez l’ergonomie et la prise en main L’ergonomie et la prise en main sont des points essentiels que vous devez aussi prendre en compte au moment de faire votre choix. On sait que les logiciels de devis et factures BTP gratuits sont nombreux, mais offrent-ils le même niveau d’ergonomie ? La complexité d’utilisation constitue souvent un frein à l’utilisation d’un logiciel de bâtiment. Elle entraîne une énorme perte de temps pouvant impacter sur la productivité. Une bonne prise en main est donc essentielle pour vous assurer de bonnes conditions de travail. Le logiciel de facturation BTP doit être intuitif et clair avec une navigation fluide. Vous devez être à l’aise quand vous l’utilisez et retrouver facilement les rubriques dont vous avez besoin. Afin d’avoir une idée de l’utilisation, profitez des démos d’utilisation proposées par les éditeurs. N’oubliez pas de recueillir l’avis des futurs utilisateurs, c’est-à-dire vos collaborateurs. Cela vous permettra d’obtenir un outil intuitif pour tous. Renseignez-vous sur les fonctionnalités proposées par le logiciel Le secteur du bâtiment comporte de nombreuses spécificités qu’il convient prendre en compte. Il est donc évident qu’une entreprise BTP n’a pas les mêmes besoins en termes de facturation qu’une boutique de mode en ligne. Par conséquent, il est impératif de choisir un logiciel de facturation entièrement adapté à votre métier. Un bon logiciel devis facture bâtiment doit disposer de certaines fonctionnalités classiques et indispensables. Ce sont des fonctions telles que : la création et l’édition de devis et factures, la conversion de devis en facture, la gestion des taux de TVA, la gestion des acomptes, la personnalisation des devis et des factures (logo, couleurs de l’entreprise…), l’export comptable vers un logiciel dédié, l’accès à un tableau de bord avec des données relatives à votre chiffre d’affaires,

[...]

Faire tourner une entreprise ne se résume pas seulement à la réalisation d’un certain volume de ventes. Une bonne gestion des affaires internes de la société est une démarche essentielle. Cela concerne non seulement les entreprises commerciales, mais aussi les sociétés industrielles. L’intégration d’un logiciel ERP dans le processus de gestion d’une PME industrielle représente une initiative intéressante, qui comporte des avantages non négligeables. Un pas assuré vers la transformation digitale Avant de connaître plus en détail les avantages de l’utilisation d’un logiciel ERP dans la gestion d’une PME industrielle, il est important d’en saisir le rôle. Tout d’abord, il est à noter que le sigle ERP sert d’abréviation à un mot anglais, qui est Enterprise Resource Planning. En français, on parle plutôt de PGI ou progiciel de gestion intégrée. Les deux veulent pratiquement indiquer la même chose. L’ERP ou le PGI représente un progiciel qui offre la possibilité de gérer l’ensemble du processus d’une entreprise. Le processus en question intègre la totalité des fonctions de la PME industrielle, à savoir la gestion comptable et financière, la gestion des ressources humaines, la vente, la distribution de produits, mais également l’aide à la décision, sans oublier l’approvisionnement. Le commerce électronique fait également partie des fonctions dont la gestion peut être prise en charge par le logiciel ERP. Par ailleurs, l’usage de ce logiciel professionnel contribue de manière considérable dans la transformation digitale de la PME. Ce phénomène est de plus en plus incontournable dans le domaine de l’industrie, en raison de l’expansion rapide des nouvelles technologies et aussi d’internet. Le progiciel amorce l’organisation des entreprises vers le processus de digitalisation en la familiarisant avec les dernières techniques digitales de gestion. Pour un choix judicieux du logiciel ERP industriel le plus adapté à la PME, il est possible de consulter des conseils pratiques sur www.mon-erp-industriel.fr. Homogénéisation et centralisation du système d’information Le système d’information au sein d’une entreprise représente un véritable pilier dans la démarche de gestion. La circulation de l’information dans la société et la communication interne de la PME industrielle sont des éléments indispensables au bon fonctionnement de celle-ci. Un logiciel ERP compte parmi ses principaux objectifs, l’homogénéisation ainsi que la centralisation de ce système d’information. Il s’agit notamment de relier différents modules entre eux, par une seule et même base de données. De cette initiative découleront divers avantages tels que : la disponibilité des informations pour tous les modules et pour tous les utilisateurs de la base de données, l’uniformisation des données qui circulent au sein de la PME, la coordination entre les divers services de l’industrie, la mise à jour de la base de données en temps réel. D’autre part, un système d’informations homogène et centralisé permet d’éviter les erreurs de saisie, celles de restitution et surtout la redondance d’informations. Optimisation du processus interne de la PME industrielle L’usage du progiciel ERP peut toucher l’ensemble des départements clés de la PME industrielle. On peut parler de logiciel professionnel structurant, car il se place au cœur même du système

[...]

Vous souhaitez améliorer la rentabilité de votre entreprise ? L‘usage d‘un logiciel CRM (Customer Relationship Management) peut fortement vous y aider. Un bon CRM vous offre la possibilité d‘améliorer durablement la relation commerciale avec vos clients et de convaincre plus efficacement vos prospects. Comment y arriver ? En centralisant les données les concernant, puis en vous donnant des clefs d‘analyse et d’anticipation de leurs besoins. Envie d’en savoir plus? On vous propose ici un top 5 des logiciels CRM les plus performants au meilleur prix. 1. KPulse : la Solution 100 % Française pour les TPE et PME Limpide, KPulse fait la différence : un tableau de bord proposant deux vues de vos données pour une prise en main optimale. En quelques clics, vous observez l‘évolution de votre chiffre d’affaires, retrouvez la liste de vos nouveaux clients et faites le point sur vos prospects, vos fournisseurs et vos produits. Vous êtes patron de TPE ou de PME ? KPulse est également à vos côtés pour facturer, gérer votre documentation interne et assurer le suivi de vos produits. Le logiciel se reconfigure à loisir : création de taux de TVA, de devis et de statuts personnalisés, ajout de modes de payement ou de types de projets, etc. Au vu de toutes les fonctionnalités proposées, son prix reste très abordable : à partir de 33, 25 €/mois (abonnement à l‘année) pour un utilisateur. 2. Salesforce : le Poids Lourd des CRM Salesforce est un logiciel puissant et connecté aux réseaux sociaux, qui offre la possibilité de définir des scénarios précis et de déclencher des tâches pour vos équipes. Très utilisé dans les entreprises, le logiciel de base fournit un gestionnaire de contacts qui intègre une messagerie et un rappel de suivi. Plus votre entreprise grandit et plus le logiciel s‘adapte à vos besoins. Son prix ? De 25 à 300 €/mois et par utilisateur, avec possibilité d’essai gratuit. 3. Hubspot : la Gratuité à Portée de Main Organisez vos activités et automatisez un maximum avec Hubspot, un logiciel réputé. Très populaire auprès des PME, ce logiciel vous offrira l‘ensemble des fonctionnalités de base d‘un bon CRM. L’interface est plutôt soignée et disponible en français. Par ailleurs, ce logiciel se connecte aisément à d’autres outils marketing. Le prix ? C’est gratuit (vous pouvez néanmoins ajouter des fonctionnalités payantes). 4. Microsoft Dynamics : un Géant à vos Pieds Gérer la relation client devient vite aisé avec Microsoft Dynamics, conçu en premier lieu pour les PME. Une fois adopté, ce CRM vous permettra d‘automatiser la force de vente, de planifier et d’automatiser les actions marketing, de favoriser l’engagement des collaborateurs et d’assurer le service client. Un défaut ? Son prix. Comme Salesforce, son coût peut vite s’avérer élevé, surtout quand on débute : comptez entre 54 € et 130 €/mois. 5. Sellsy : le CRM anti-fraude Sellsy est destiné aux PME, ce logiciel est bien conçu : une ergonomie parfaite pour vous assurer une productivité maximale. Sellsy dispose en outre d’un argument qui lui permet

[...]

A l’heure actuelle où l’ordinateur et Internet sont les outils-clés dans n’importe quel type d’activité, la question de l’utilité d’un logiciel de comptabilité pour association se pose. Avant d’aborder cette question, il est important de comprendre le rôle du logiciel de comptabilité pour association. Le logiciel de gestion est souvent vu sous l’acronyme du mot anglais customer relationship management. Les interlocuteurs peuvent le comprendre comme étant une question de relation client d’une association. Découvrir le logiciel de gestion pour association Les interlocuteurs peuvent glaner des informations au sujet du logiciel comptabilité association sur internet et à l’aide des moteurs de recherches. Pour ceux qui ne le savent pas, les logiciels de comptabilité pour association n’ont pas été conçus au départ pour ces dernières. En effet, ce genre de logiciel a surtout été rencontré dans le cadre d’entreprises ainsi que de sociétés dans un premier temps. Pour ce qui est de ces derniers, ce logiciel a pour objectif de développer la fidélité de leurs clients tout en gérant certains aspects administratifs comme les appels commerciaux, les étapes de vente ou encore l’envoi de devis. Le fonctionnement diffère totalement pour ce qui est d’un logiciel de comptabilité pour association. La raison en est tout simplement qu’en règle générale les associations ne disposent pas de clients. Toutefois, les associations ont plusieurs catégories de contacts, d’où la nécessité d’avoir ce genre de logiciel à portée de main. Ces catégories de contact sont bien trop nombreuses de nos jours pour le système papier qui peut être décrit comme étant complètement dépassé de nos jours. Il y a après tous les membres de l’association, les donateurs, les adhérents, les financeurs ou encore les volontaires. La sélection et le fonctionnement d’un logiciel de comptabilité Pour ce qui est de la sélection et du fonctionnement d’un logiciel comptabilité association, l’interlocuteur peut constater dans un premier temps que ce dernier sert à coordonner le site web de l’association qui l’utilise ainsi que les dons, les mails, les évènements et les newsletters. Il s’agit de la gestion des contacts et des informations qui sont recueillies à leurs sujets. En ce qui concerne la sélection à proprement parler, il a divers critères que l’interlocuteur doit prendre en compte. Le prix est souvent l’un de ces critères, car certains logiciels sont parfois coûteux selon les situations. Les critères de sélection sont souvent pris en compte sur la base de la taille de l’association, des besoins de cette dernière et du budget que l’association va allouer au logiciel. Pour le fonctionnement du logiciel de comptabilité pour association, cela concerne souvent la gérance des contacts de l’association, ainsi que les évènements que l’association organise en lui permettant de faire des planifications, des promotions et l’envoi d’invitations le cas échéant.

[...]

Un partenariat pour stimuler la création d’entreprise du logiciel. L’Association Française des Editeurs de Logiciels (Afdel) et le Réseau Entreprendre ont signé un partenariat destiné à promouvoir la création d’entreprise, mais également la reprise ou le développement d’entreprise du secteur du logiciel. Entreprendre pourra ainsi plus facilement solliciter l’expertise de l’Afdel pour des porteurs de projets en rapport avec le logiciel. L’Afdel quant à elle pourra se tourner vers Entreprendre si l’un de ses membres ou un créateur l’ayant contacté doit bénéficier d’un accompagnement. La mise en place de groupes de travail mixtes et l’organisation d’évènements communs sont également prévus.  

[...]

Existera-t-il plus de 300 000 auto-entrepreneurs avant 2010 ? Si la question confirme le succès du nouveau statut de micro-entrepreneur, cela ouvre également des perspectives pour de nombreuses entreprises de services. L’auto-entreprenariat est-il un nouveau segment de marché en pleine émergence ? Certains éditeurs de logiciels de gestion y croient.

[...]

Il s’agit d’un fait avéré, peu importe votre secteur d’activité, il est impératif de doubler la concurrence et d’être toujours innovant afin d’être visible aux yeux des clients. Cela, de nombreux entrepreneurs l’ont déjà bien compris et c’est la raison pour laquelle ils sont présents sur internet. Bien sûr, diverses options sont possibles. C’est par exemple le cas des réseaux sociaux ou encore de disposer d’un site web mettant en lumière vos produits ou encore vos services. Dans cet article, nous allons passer au crible les sites internet professionnels et définir les impacts bénéfiques qu’ils peuvent avoir sur votre activité professionnelle. Gagner en visibilité et opter pour une stratégie marketing afin de booster votre visibilité en ligne Comme nous venons de le souligner en préambule, si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour mettre à mal la concurrence ! Effectivement, en 2024, il est devenu nécessaire d’être présent sur internet pour gagner en visibilité ou tout simplement pour générer de l’interaction entre vos clients et votre business. Pour ce faire, nous vous conseillons de faire appel au service d’un créateur de site web. Effectivement, ce type de professionnel est à même de mener à bien votre objectif en vous accompagnant de la meilleure façon possible. Pour ce faire, il étudiera votre secteur d’activité ainsi que vos attentes. Après une analyse pointue, il sera à même de vous proposer une solution adaptée à votre problématique et à vos objectifs. Ajoutez à cela une stratégie marketing bien pensé et vous verrez votre chiffre d’affaires croître de manière exponentielle. Les langages web à connaître pour coder un site soi-même Bien entendu, il existe diverses possibilités pour atteindre votre objectif de sites internet. Comme nous venons de le conseiller, vous pouvez faire appel aux services experts d’une agence digitale. Cependant, nous reviendrons dans le prochain paragraphe sur les avantages de faire appel à des professionnels. Revenons-en aux autres possibilités un peu plus techniques. Le fait est que vous avez la possibilité de coder vous-même votre site web, mais une telle entreprise nécessite de disposer d’un certain nombre de connaissances. Par exemple, si vous souhaitez pallier toutes les problématiques liées à la conception de votre site web, il y a fort à parier que vous deviez apprendre les langages informatiques suivants : le HTML et le CSS ;le PHP ;le JavaScript ;Angular ;la programmation orientée objet (POO). Bien entendu, cette liste de langages informatique est loin d’être exhaustive. Effectivement, chaque jour de nouveaux langages voient le jour et il est impératif de mener une veille attentive afin d’être au fait de toute nouvelle solution. C’est la raison pour laquelle nous vous suggérons tout de même, bien que la tentation puisse être grande, de faire appel au service d’un professionnel. Les avantages de faire appel à une agence digitale pour créer votre site web Tout d’abord, en faisant appel au service d’une agence digitale, vous serez accompagné de A à Z dans la conception de votre site web. Comme nous l’avons déjà évoqué précédemment,

[...]

La France compte parmi les pays les plus industriels du monde. Dans ce paysage qui connait des mutations technologiques colossales depuis des années, il est impératif de rester au contact des nouveautés afin de ne pas perdre sa compétitivité. Ainsi, les entreprises hexagonales s’intéressent de plus en plus au potentiel de l’IoT. Nous allons revenir précisément sur ce que définit cet acronyme avant d’en détailler les possibilités et l’évolution. Qu’est-ce que l’IoT ? L’IoT ou lnternet of Things en anglais caractérise donc l’Internet des objets. Il s’agit d’une technologie pas si récente ; on la voit apparaître dans les années 80. En revanche, sa démocratisation a lieu à l’orée de 2010. Concrètement, c’est une technologie qui permet de connecter des objets matériels à internet d’une part, mais aussi, entre eux. En d’autres termes, l’IoT permet à des appareils électroménagers, par exemple, d’être équipés de capteurs ou de logiciels en résonance réseau, ce qui contribue à la possibilité de collecter et d’analyser des données. Dans le domaine industriel, l’IoT peut être utilisé pour surveiller et contrôler à distance des équipements, optimiser les processus de production, voire prévenir les pannes. Dans le secteur de la santé, il favorise le suivi des patients à distance en rassemblant les informations médicales personnelles de chaque individu en temps réel. De l’IoT traditionnel à l’IoT no-code À ses débuts, la solution IoT était synonyme de process aussi complexe à mettre en œuvre qu’onéreux et donc peu accessible. Cela nécessitait une expertise technique de haute volée en programmation et en développement web alors peu présentes dans les entreprises. Ces dernières devaient ainsi externaliser la gestion du projet IoT dont les délais étaient extrêmement longs… Seules les sociétés importantes pouvaient se permettre ce luxe grâce au déblocage de budgets importants. Pour pallier cette problématique et rendre l’IoT plus abordable, la version no-code est apparue. Cette fois, nul besoin de compétences de codage avancées, cette approche permet de créer facilement des applications IoT adaptées aux besoins de chacun. Les plateformes IoT no-code, telles que celles proposées par dDruid, offrent des interfaces conviviales et des outils intuitifs qui permettent aux utilisateurs de concevoir, de déployer et de gérer des solutions IoT en quelques clics seulement. En adoptant une approche no-code, les entreprises ont enfin la capacité d’amoindrir les délais de développement, de minimiser les coûts et d’accélérer la mise sur le marché de leurs solutions IoT. L’avenir de l’Internet des Objets semble prometteur tant le champ des possibles ne cesse de croitre. Nous vivons dans l’ère de l’ultra connectivité et de la data analyse dans laquelle l’IoT est une des pierres angulaires de la transformation digitales des entreprises. Nous pouvons nous attendre à voir une expansion continue de l’IoT dans de nouveaux domaines, avec des applications de plus en plus diverses et sophistiquées. Des progrès technologiques tels que l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et la blockchain promettent de nourrir encore ses aptitudes. Les entreprises qui sauront tirer parti de l’IoT pour améliorer leurs produits, optimiser leurs opérations et offrir de nouveaux services différenciés

[...]